Néjib Chouk : 40.000 images d’une passion





“A cœur vaillant rien d’impossible !”, telle est la devise du photographe Néjib Chouk qui a opté pour le lancement de la première banque d’images tunisiennes, une banque relatant l’histoire de la Tunisie. Passionné de la tête jusqu’au bout des ongles, Néjib Chouk vit actuellement les plus importants épisodes de son rêve, un rêve qui l’a poussé à aller plus loin et à croiser les chemins pour saisir les plus belles et impressionnantes photos. C’est à l’âge de vingt ans que Néjib Chouk est tombé victime de ce grand amour pour la photographie. Trente ans déjà de passion et de patience, des difficultés bien sûr, et ce photographe ne s’est pas désisté. Depuis une année, Néjib Chouk s’est fixé un objectif clair : lancer la première banque d’images qui présente les richesses de la Tunisie et qui met en exergue la beauté de cette terre et son évolution sur plusieurs plans : économique, culturel, touristique, culinaire, historique... Quarante mille images qui portent la griffe de Néjib Chouk composent cette mémoire visuelle de la Tunisie. “C’est un projet qui me tient à cœur depuis des décennies. Depuis une année j’ai développé ce site donnant le jour à cette première banque d’images tunisiennes. Ces quarante mille photos sont la sélection de mes travaux photographiques durant une trentaine d’années”, nous a expliqué l’artiste photographe Néjib Chouk. Et d’ajouter : “Cette banque d’images est un maillon qui s’ajoute à Mirage Editions. A mon avis, celui qui n’avance pas recule, c’est le moment de faire des pas en avant et d’évoluer”. Côté technique, l’artiste nous a souligné qu’il a fait appel à des spécialistes et techniciens pour créer cette banque en misant sur deux principes : la richesse du produit présenté qui est la photo et la facilité d'accès pour le visiteur. Côté pratique, il suffit d’accéder à cette adresse : mirage-pix.com pour que la banque ouvre ses portails, quelques clics de plus, nous pouvez choisir le thème de la recherche et pour plus de précision, nous n’avez qu’à cliquer sur l’un des nombreux sous-thèmes que comporte la deuxième liste. “Sahara et Chott”, “Le dromadaire”, “Villes et sites”, “Artisanat”, “Sites archéologiques”, “Faune et flore”, “Architecture”, “Divers”, “Histoires”, “Spéléologie”, “Vie communautaire”, “Nature”, “Cuisine traditionnelle”, “Tourisme” et “Economie” sont les mots clefs qui vous permettent de visualiser les photos appropriées au thème recherché et de faire le premier pas de votre recherche. Les curieux peuvent cliquer sur “La spéléologie” pour voir des photos inédites des gouffres et des grottes, d’autres surprises font de chaque thème une vraie recherche visuelle sur plusieurs aspects qui font l’originalité de la Tunisie. “C’est à partir d’octobre que cette banque sera opérationnelle à 100%. Elle coïncide avec la tenue du Sommet mondial sur la Société de l’information (SMSI) et c’est une occasion, à mon avis, pour mettre en exergue l’évolution qu’à connue la Tunisie dans ce domaine. Actuellement, j’ai reçu des propositions de collaboration avec des éditeurs européens qui vont acheter mes photos pour illustrer leurs publications, j’ai déjà signé quelques contacts et ça me fait plaisir car la banque d’images est destinée essentiellement aux professionnels dans les différents secteurs, aux éditeurs et aux auteurs...”. Est-ce un chemin orné de roses ? Certainement pas ! Car Néjib Chouk a dû demander l’autorisation des musées pour photographier ses trésors et avoir l’autorisation des artistes et des artisans pour que tout soit légal sur le plan juridique. Côté prix, une photo se vend à 30 euros pour les Tunisiens et entre 200 et 300 euros pour les Européens. Le nouvel épisode de ce rêve est le lancement d’une rubrique pour les artistes photographes tunisiens où chacun peut exposer une sélection de ses photos. “La photo est exposée sur le net avec une faible résolution, dès qu’on reçoit la commande du client, on envoie la photo sur son e-mail avec une bonne résolution”, nous a expliqué l’artiste photographe Néjib Chouk. Imen ABDERRAHMANI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com