Ben Ali à la clôture de la conférence périodique des gouverneurs : Consolider l’emploi dans les délégations prioritaires





Le Président Zine El Abidine Ben Ali a présidé, hier, la clôture des travaux de la conférence périodique des gouverneurs. A cette occasion, le Chef de l'Etat a prononcé une allocution dont voici le texte : Carthage-TAP “Nous clôturons, aujourd’hui, votre conférence périodique dont j’ai suivi les travaux avec beaucoup d’intérêt. Nous accorderons aux recommandations et aux suggestions qui en sont issues toute l’attention requise, afin de consolider le processus de développement dans les régions et de renforcer les aptitudes de notre pays à poursuivre son progrès dans tous les domaines. Je voudrais saisir cette occasion pour vous exprimer mon appréciation et ma satisfaction pour les efforts que vous avez déployés en vue de faire réussir les échéances politiques que notre pays a vécues au cours de ces derniers mois, qu’il s’agisse de l’élection des membres de la Chambre des Conseillers ou des élections municipales, et pour les conditions adéquates et l’organisation rationnelle que vous avez assurées aux opérations électorales, dans le cadre de la transparence, de la neutralité de l’Administration et du respect de la loi. Nous avons déjà eu à promulguer, dans le cadre de l'intérêt continu que nous portons aux régions, le décret-loi que nous avons ordonné de prendre en vue de consolider la démocratie locale, pour permettre aux partis d’opposition qui ont recueilli un nombre de voix en-deçà de ce qui est requis pour avoir des sièges au sein des Conseils régionaux actuels, d’y être représentés à concurrence de 20% du nombre des membres de ces conseils, au cas où ces partis disposeraient de représentants au sein des conseils municipaux de la région concernée. Je vous exhorte à continuer de renforcer le rôle dévolu aux régions, au niveau des conseils régionaux et des conseils municipaux, et d’assurer le suivi des décisions et mesures que nous avons annoncées à ce sujet, afin d’élever la région au rang de pôle actif de développement, à travers, notamment, la mise en œuvre des mesures relatives à l’établissement de contrats de programmes sectoriels entre l’Etat et les conseils régionaux, à parfaire l’élaboration du prochain plan national de développement, et à élargir la participation de toutes les parties concernées et des diverses compétences, à la consultation qui sera organisée à ce sujet dans toutes les régions. Je vous incite, également, à dynamiser les activités des conseils locaux de développement, et à soutenir les efforts des conseils municipaux dans la réalisation des projets économiques et sociaux, la poursuite de l’application du plan de prévention et de protection des villes contre les inondations, la maintenance et le développement des routes et des équipements, et le soutien aux programmes d’hygiène et de protection de l’environnement. Votre conférence a eu à se pencher sur la situation du marché de l’emploi à la lumière des plans et mécanismes nationaux, régionaux et locaux que nous avons mis en place et dans lesquels nous avons accordé la priorité aux titulaires de diplômes de l’enseignement supérieur, et tout particulièrement à ceux d’entre eux qui appartiennent à des familles à revenu modeste. Je vous recommande, à cet égard, d’assurer le suivi de la mise en œuvre des décisions et mesures que nous avions annoncées dans le but de consolider l’emploi dans les délégations prioritaires, d’actualiser les données susceptibles d’aider à mieux diversifier les domaines du développement dans vos régions, et de mieux faire connaître les incitations à l’investissement et les divers mécanismes et systèmes mis en place pour stimuler l’emploi. Dans cet effort, nous n’avons exclu aucune catégorie sociale. Nous avons ainsi accordé un intérêt élevé aux familles nécessiteuses tout autant qu’aux personnes aux besoins spécifiques, en consécration de notre approche cohérente du développement et de notre attachement à offrir des opportunités égales à toutes les filles et à tous les fils de la Tunisie. Nous avons tout récemment promulgué une nouvelle loi relative à la promotion et à la protection des personnes handicapées, en nous attachant à ouvrir à cette catégorie de plus larges perspectives en matière de formation, d'emploi et d'insertion professionnelle. En confirmation de la dimension humaine de notre politique de développement, et dans le but d’offrir les meilleures chances aux personnes porteuses de handicap pour s’intégrer dans le marché du travail, que ce soit dans le cadre du travail salarié ou du travail indépendant, nous ordonnons aujourd’hui de commencer la mise en œuvre d’un programme spécifique cohérent pour l’emploi des handicapés, qui permettra de faire mieux connaître le contenu et la portée des législations et des mesures les concernant, de consolider leur présence au sein des centres de formation et d’adaptation professionnelles, de renforcer leurs capacités à accéder aux nouveaux métiers et aux technologies modernes et d’élever leur employabilité à un niveau qui garantisse leur insertion réussie dans la vie active. Nous comptons sur le sens profond de la responsabilité qui caractérise notre peuple et nos entreprises économiques, pour apporter leur appui à ce programme et réagir de façon positive à ses finalités et objectifs, dans le sens du renforcement de la cohésion de notre société et de la consécration des valeurs de solidarité entre ses diverses catégories sociales. Notre sollicitude envers les élèves et étudiants demeure continue, dans le cadre de la position élevée que le secteur de l’éducation et de l’enseignement occupe dans nos choix nationaux, pour la promotion du citoyen et l’édification de la société du savoir. Tout en exprimant, à cette occasion, mes remerciements et mon appréciation à tous ceux qui ont contribué à l’élan de solidarité que notre pays connaît au début de chaque nouvelle année scolaire et universitaire, pour appuyer les efforts de l’Etat dans ce domaine, je vous recommande de prendre toutes les mesures qui s’imposent pour assurer les meilleures conditions au déroulement des études des élèves et étudiants, mieux cerner leurs préoccupations et leurs aspirations et consolider les activités culturelles et de loisirs à leur intention dans l’ensemble des écoles, lycées et facultés. Pour ce qui concerne le secteur agricole, nous réaffirmons notre attachement à assurer la réussite de la nouvelle campagne agricole, en veillant à en rationaliser les préparatifs dans toutes les régions et à tous les niveaux, et surtout à travers le parachèvement de la préparation des superficies destinées à la production céréalière, et la fourniture des semences et des engrais, avec les quantités voulues et la qualité appropriée. Je vous recommande également, d’œuvrer à l’amélioration de la productivité de ce secteur, à l’élévation du rendement des exploitations irriguées et des cultures biologiques, et à la mise à niveau des circuits de distribution et de commercialisation des produits agricoles, tout en veillant à la transparence des transactions commerciales, afin de protéger le consommateur et de préserver son pouvoir d’achat. La rationalisation de la consommation d’énergie occupe aujourd’hui le premier plan de nos priorités nationales, eu égard à la hausse excessive des prix du pétrole dans le monde; ce qui nous incite à adopter une stratégie pratique pour en atténuer les retombées négatives sur notre économie. Nous avons déjà pris un ensemble de mesures pour faire face aux retombées de cette situation, en faisant évoluer nos législations en la matière, pour mieux maîtriser l’énergie et en rationaliser l’utilisation dans les activités et services à haute consommation. L’aggravation continue de la crise énergétique mondiale nous commande à tous plus d’économie, d’efforts et d’ingéniosité pour faire réussir le plan national défini et permettre à notre pays de résister aux fluctuations des marchés extérieurs et des défis qu’elles posent. C’est ce qui requiert de l’ensemble des partenaires sociaux une conscience aiguë des pressions qui en résultent, et de leur impact profond sur le rythme de la croissance et sur les coûts de production dans l’ensemble des secteurs et des entreprises sans exception. Il est du devoir de tous, afin de préserver les postes d’emploi et les équilibres financiers du pays, de tenir compte de ces aspects au cours des négociations sociales, et d’en faire un stimulant pour un surcroît de travail et de persévérance. Notre pays accueillera au cours du mois de novembre prochain, la deuxième phase du Sommet Mondial sur la Société de l’Information et si nous avons suivi le degré d’avancement qu’ont atteint les préparatifs de ce Sommet à tous les niveaux, nous nous devons de souligner une fois de plus, la nécessité de conjuguer les efforts des diverses structures nationales concernées en vue d’assurer les meilleures chances de réussite à l’organisation de ce Sommet et de garantir les meilleures conditions d’accueil et de séjour aux hôtes de la Tunisie. Je compte sur l’esprit de militantisme élevé qui vous caractérise, pour mieux cerner les préoccupations des citoyens et veiller au suivi attentif de la mise en œuvre des programmes de développement dans vos régions, de manière à pouvoir aplanir les difficultés existantes et trouver les solutions adéquates, en coopération avec les diverses structures nationales, régionales et locales, afin de contribuer au renforcement et à l’enrichissement de nos acquis, au bénéfice de toutes les régions et de toutes les catégories sociales.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com