Suite au passage de Rita : Les Etats-Unis respirent





Les autorités américaines, qui avaient mis les bouchées doubles pour affronter le cyclone Rita, ont poussé un soupir de soulagement après son passage qui a provoqué des dégâts sans comparaison avec la tragédie humaine de Katrina. Port Arthur-Agences Le bilan de Rita (un mort causé par une tornade dans le Mississippi et 25 morts durant l'évacuation) est en fort contraste avec les 1.075 morts et le million de sans-abris de Katrina. Mais les leçons de ces cyclones sont complémentaires, montrant la difficulté d'une évacuation de masse. Le président George W. Bush en a tiré les premières conclusions dimanche à San Antonio (Texas) en estimant que "dans le cas d'une catastrophe naturelle d'une certaine taille, le département de la Défense pourrait prendre la direction des opérations pour coordonner la réponse", comparant cette mesure au dispositif qui serait mis en place en cas d'attentat. Le général John White, responsable de la réponse au cyclone Rita, a plaidé auprès de Bush pour la mise en place d'un "plan national" de coordination des secours, en estimant que l'absence d'un tel plan avait conduit au désastre à La Nouvelle-Orléans un mois plus tôt. Le gouverneur du Texas (sud), Rick Perry, s'est décerné avant-hier un satisfecit sur l'organisation des évacuations à l'approche du cyclone Rita, en dépit des embouteillages monstres jeudi et vendredi. "La réalité, c'est qu'on a déplacé deux millions et demi de personnes avec un nombre assez réduit de problèmes", a déclaré Perry sur la chaîne de télévision NBC. Le directeur par intérim de l'Agence fédérale de gestion des crises (Fema), David Paulison, a été dans le même sens.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com