Festival Méditerranéen de la B.D. : Bienvenue dans la fabrique de rêves





Armés d’une bonne dose d’intelligence, d’humour et surtout de beaucoup de volonté, des bédéïstes d’ici et d’ailleurs orchestreront du 29 septembre au 2 octobre au cœur de la capitale la 4ème édition du Festival méditerranéen de la Bande dessinée. Au programme, des rencontres avec les géants de cet art, des tables rondes, des ateliers, des projections... et des prix. La B.D., on le sait, est l’univers fabuleux de l’imaginaire et de la créativité débordante. Et si cet art affiche depuis des décennies une bonne mine à l’Occident avec notamment Tintin, Lucky Luke, les Schtroumphs et autres Willer et Blek le Roc ou la toute récente vague qui fait des ravages chez les jeunes et moins jeunes tels que Titeuf, Largo Winch ou encore les Mangas nippons, il est encore très timide chez nous, voire inexistant. Pour accompagner au mieux cet art complet, des hommes et des femmes animés d’une grande passion se sont entièrement mobilisés et ont mis les bouchées doubles pour créer un festival digne de cet art, dont le seul objectif est de promouvoir la bande dessinée sous toutes ses coutures. Pour sa 4ème édition, le Festival méditerranéen de la B.D. de Tunis a décidé de sortir les grands moyens, financiers et surtout humains. Avec des partenaires sérieux et solides comme l’Institut français de Coopération ou la Délégation Wallonie de Bruxelles, quelques librairies, médias et autres écoles supérieures de design, le comité espère donner des couleurs vives et des formes épaisses à la B.D. tunisienne et enfin participer activement à la dynamique culturelle et de loisir chez nous. Forts de trois sessions d’expérience, et ce n’est pas rien, les organisateurs de cette manifestation ont mis au point un programme musclé. Durant les trois jours du festival, les amoureux du 9ème art auront droit à des rencontres, tables rondes, ateliers de dessin et d’écriture de scénarios dirigés par les maestros du calame européen et mondial comme Jean-Pierre Gourmelen, Gilles Chaillet, Nikita Mandryka, François Boucq, Patrice Serres, Walter Fahrer, Sid Ali Melouah et Philippe Mellot. Sans oublier bien sûr le commissaire de cette édition, Claude Moliterni, le page de la BD. Pendant le festival, les murs de la Médiathèque Charles-de-Gaulle de l’avenue de Paris qui abritera la 4ème édition seront le support d’une œuvre géante où les dessinateurs invités donneront libre cours à leur imaginaire pour nous faire rêver... Outre ces activités, le festival a prévu des projections de films et de dessins animés dont les “Triplettes de Belleville” de Sylvain Chauvet. Les passionnés de la BD découvriront, non sans émotion, Milton Caniff, Franck Robbin et le magicien Hugo Pratt sur une cinquantaine de planches exposées toutes en noir et blanc. Du côté belge, le temple de la BD, il n’y aura pas que Tintin et son fidèle Milou, mais d’autres qui vont “schtroumpher” sur de petites planches en couleurs. Les Algériens, eux aussi, ont de quoi être fiers. Cent cinquante planches nous feront découvrir l’évolution de la BD chez nos voisins, depuis l’époque lointaine de Mguidèche et jusqu’à nos heures avec notamment Slim, Assari et Melouah. Rome et ses Césars seront aussi délicieusement racontés en images par Gilles Chaillet, dans une reconstitution fidèle des atmosphères antiques romaines. Enfin, les élèves de l’Institut supérieur des Sciences et Technologies du design présenteront un éventail de leurs dessins et croquis dans une exposition collective intitulée : “Jeunes talents”. “En invitant lors des sessions précédentes Dany, Ferrandez, Moliterni, Aidans, Serres, Mellot et autres grands noms de par le monde pour l’édition 2005, nous souhaitons élargir le plus possible l’espace accordé aux nouveaux talents pour suivre de près l’évolution de la BD en Occident, qui est continuellement à la recherche d’une esthétique particulière et qui combine tous les arts...”, nous a dit le dessinateur et homme obstiné aux idées innovatrices, Habib Bouhaouel, chehf de file de cet événement qui compte honorer un scénariste et un dessinateur tunisien pour l’ensemble de leurs œuvres en guise d’encouragement. Zohra ABID


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com