Basket – Nationale A (1ère Phase – 1ère J.) : Que les premiers indices soient rassurants





Après les déboires essuyés pour le compte des récentes manifestations, le basket redémarre ce soir, avec la première ronde de la phase initiale. Avec l’espoir, sempiternellement renouvelé, que ce nouvel exercice se place sous le signe du renouveau et de la relance. La formule de mise ne connaîtra pas de chambardement. La compétition sera scindée en trois phases, à savoir une première en 22 journées (aller-retour), une deuxième qui donnera à voir deux poules, les six premiers dans le cadre du play-off et les six derniers dans celui du play-out et une dernière pour l’attribution du titre, celle du super play-off réservée aux quatre premiers du play-off. Concernant la journée inaugurale, elle sera dominée par deux belles empoignades, EZS-JSK et ESR-SN. La première mettra aux prises une équipe zahroise, remodelée au niveau de ses staffs dirigeant et technique et une autre, kairounaise, détentrice de la Coupe, qui a opté pour la continuité. Toujours dans la banlieue sud, à Radès plus précisément, l'Etoile locale, qui a réalisé une excellente saison 2004-2005, risque de payer les frais du départ de quelques-unes de ses brillantes individualités, telles que le pivot Bra ou des atermoiements de quelques joueurs récalcitrants, non signataires encore. En face, il y aura un ensemble nabeulien apparemment mieux affûté pour avoir repris beaucoup plus tôt les entraînements sous la houlette d’un nouvel entraîneur, l’enfant du club Néjib Ben Zaïed. Un autre pur produit du cru local débutera sur le banc de son club géniteur, le Goulettois Cherif Ben Ammar. Après un premier passage, l’ancien international s’emploiera à remettre de l’ordre dans les rangs de l’équipe qui a besoin d’assainir le climat ambiant. Le démarrage risque fort d’être clopinant après le départ de son meilleur élément, Marouène Lahmar, et l’absence de plusieurs joueurs qui, aux dernières nouvelles, n’ont pas encore signé. Les jeunes aiglons devraient toutefois rendre à la raison un CSC qui a pris la fâcheuse habitude de débuter la saison à la cadence d’escargot. Nous démentira-t-il cette fois-ci? A Sousse, l’Etoile offrira l’hospitalité au CA . Voilà un duel qui n’a rien à envier aux deux affiches du jour. Malgré le départ de Boulaâbi, Temimi et El Abed, les Clubistes ne semblent pas pour autant diminués, à la faveur de la venue de Marouène Lahmar, un organisateur hors-pair. Quant aux Etoilés, ils ont intérêt à s’employer à fond dès les premières journées pour s’installer dans une dynamique de victoires, d’autant plus qu’ils en ont les moyens. Les deux nouveaux promus feront leur baptême du feu, avec des fortunes diverses, du moins sur le papier. C’est ainsi que l’US Ansar Dar Chaâbane va au-devant d’une mission quasi-insurmontable, en se mesurant au champion en titre, l’USM en l’occurrence. Quant au CS Hammam-Sousse, il espère bien entamer sa première historique en nationale A par une victoire face au DSG Les Grombaliens, pour leur part nantis d’une petite mais riche expérience parmi l’élite, ont les atouts bien en mains pour ne pas en faire, les premiers, les frais. Wahid SMAOUI ___________________________ Rendez-Vous * Salle Ezzahra 18h00 : EZS - JSK * Salle Radès 18h00 : ESR - SN * Salle La Goulette 18h00 : EOGK - CSC * Salle Sousse 16h00 : ESS - CA * Salle Hammam-Sousse 18h00 : CSHS - DSG * Salle Béni Khiar 18h00 : USA - USM


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com