Tunis : Trois filles sèment le fatras dans un hôpital





Il faisait tard en cette nuit de mardi à mercredi dernier. Trois filles et un jeune homme font irruption dans les services d’urgence d’un hôpital de la place. Rapidement, leur présence s’est transformée en une véritable bagarre... Tunis - Le Quotidien Pourtant, à première vue rien ne laissait croire qu’il s’agit de filles au comportement suspect. Habillées correctement et donnant l’impression de jeunes filles de bonne famille, elles se sont approchées du bureau des informations. L’une d’entre-elles s’est adressée au responsable lui demandant si elles pouvaient rendre visite à leur mère qui séjournait à l’hôpital. L’infirmer du service leur signifia qu’il est interdit de se rendre dans les chambres des malades à une heure aussi tardive. Cette réponse a provoqué la colère des deux autres filles qui se sont rejointes à la première s’en prenant au malheureux infirmier qui a fait l’objet d’une véritable agression verbale. Pourtant, l’infirmier a fait preuve d’un sang froid et d’une maîtrise de soi inégalables. C’est qu’il a prié les trois filles de lui remettre le nom de leur mère pour se rassurer par téléphone de son état de santé. Chose promise, chose faite, l’infirmier a été informée par ses collègues que la dame en question subissait à cet instant une intervention chirurgicale. La même information fut transmise aux trois jeunes filles qui, on ne sait quelle mouche les a piquées, se sont déchaînées à l’encontre de l’infirmier allant jusqu’à tenter de défoncer la porte du service pour monter aux étapes. Bien évidemment, l’infirmier a appelé les agents de sécurité. Arrivés sur les lieux, les vigiles ont essayé de calmer les trois jeunes filles. En vain, puisqu’elles sont allées jusqu’à arracher les sièges de la salle d’attente et attaquer les agents de sécurité. D’ailleurs, l’un d’entre-eux a été blessé au niveau de la tête. Conscientes de la gravité de leur acte, les trois filles ont décidé de quitter les lieux en empruntant une porte de secours. Cette porte a été bloquée par les infirmiers qui ont entre temps, appelé les agents de police. Coup de théâtre, un jeune homme qui jusqu’ici est resté à l’écart, est intervenu tentant d’obliger par la force, les agents de sécurité d’ouvrir la porte. Heureusement que les auxiliaires de la justice sont arrivés à temps. Ils ont pu neutraliser les trois filles et le jeune homme qui ont été tous embarqués au poste. Après avoir été interrogés, ils ont été inculpés d’acte de violence à l’égard d’un fonctionnaire en service. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com