C.A. – C.S.H.L. (5-1) : Le féroce appétit clubiste





Avec le virtuose Dramane Traoré à la baguette, le Club Africain réussit décidément un début de saison-canon : neuf points pris en trois rencontres, neuf buts marqués et surtout une moyenne de trente mille spectateurs par match. Avant-hier encore, comme d’ailleurs lors de la journée inaugurale devant l’ES Zarzis, le stade d’El Menzah était aux deux tiers plein, ce qui démontre que le public rouge et blanc croit vraiment en son équipe. Le CS Hammam-Lif n’aura donc tenu le coup qu’une mi-temps avant d’être submergé par les vagues incessantes des hommes de Zouaoui, et après deux faux-pas devant des rivaux de sa catégorie (EGSG et USM), la tâche ressemblait avant-hier pour lui à l’ascension de l’Everest tant son arrière-garde offrait de larges boulevards devant les virevoltants Traoré, Selliti, Sellami et Ben Yahia. Pourtant, les Verts opposèrent une solide résistance au premier half, réduisant la marque sur une magistrale exécution d’un coup franc par le maître à jouer Moëz Ben Chouikha et prenant pour un bon moment les rênes de la rencontre. «En première mi-temps, nous aurions au moins pu réussir le nul. Malheureusement, la chance nous a tourné le dos», regrettera Elyès Brinis, l’un des nombreux nouveaux visages dans la formation de Boukornine, qui avouera qu’il n’a pas bien compris ce qui était arrivé à son club dès la reprise «Les buts concédés ont cassé notre rythme et mis notre moral à terre. Je trouve d’ailleurs cette défaite un peu trop sévère». * La pureté du geste de Dramane En tout cas, si Mejri a du pain sur la planche pour stabiliser sa défense et la rendre moins vulnérable dans l’axe, Zouaoui, lui, peut savourer les fruits de son travail sérieux, parfois dans des conditions difficiles. Son équipe fait déjà peur aux ténors qui continuent de perdre des points (le CSS avant-hier à Zarzis) et croque avec grand appétit dans la compétition qui lui propose maintenant le cendrillon gafsien, à huis-clos, ce qui n’est pas un mince avantage. Certes, le remplaçant de Missaoui aux avant-postes Maher Ameur n’a pas trop convaincu et Zouaoui réfléchit sans doute à une autre solution (sans du reste devoir isoler Dramane, le moteur de l’équipe, sur le front de l’attaque car là où il est aujourd’hui positionné, il paraît tout simplement intenable). Le rodage continue en tout cas idéalement pour des Rouge et Blanc qui savent qu’une autre saison commence pour eux dès la 5ème journée avec la réception de la redoutable formation monastirienne, suivie rien moins que par le ST, l’EST, le CSS, l’ASM et l’ESS (dans l’ordre). Les Verts de Boukornine, eux, doivent réagir dès leur prochaine sortie sur leurs terres face à l’EOGK. Un derby des Banlieues qui vaut six points. En attendant, goûtons encore à la pureté savoureuse du geste, tant technique que physique, de Dramane Traoré sur le premier but clubiste, dans une attitude de funambule ou de prestidigitateur, mais aussi à la précision et à la spontanéité de l’inusable Moëz Ben Chouikha sur le coup-franc qui a amené le but hammam-lifois. Deux gestes lors du commun dans un CA - CSHL guère ennuyeux. * Formations - CA : Bouminjel, Souissi, Hicheri, Mkacher, Rhouma, Ouertani, (Pape Touré 88’), Ben Yahia, Sellami, (Ghanem 81’), Traoré, Ameur (Keita 46’), Selliti. - CSHL : Yazidi, Chérif, Titi Brahima, Bouthouri, Abdelli, Rouatbi, Brinis, Diampé (Slama 56’), Ben Chouikha, Naouès (Ben Miled 80’), Jupiter. S.R.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com