Guerre industrielle sino-européenne : L’impasse





Quelque 58,6 millions de pull-overs, 16,5 millions de pantalons homme et plus de 272.200 chemisiers en provenance de Chine étaient bloqués dans les ports européens, après que Bruxelles ait stoppé les arrivages au-delà du quota prévu pour 2005, selon des chiffres européens cités hier par le ministère français du Commerce extérieur. Le Quotidien-Agences En ce qui concerne la France, 5,9 millions de pull-overs, 1,2 million de pantalons et 79.400 chemisiers importés de Chine et à destination de l'hexagone attendent aux frontières européennes. Dans les ports français, quarante conteneurs sont en attente d'entrée dans les douanes, soit environ 1 million de pièces dans ces catégories, d'une valeur globale de 5 à 6 millions d'euros, a-t-on ajouté au ministère en citant les Douanes. Les chiffres européens sont particulièrement élevés en ce qui concerne les textiles chinois à destination de l'Espagne, avec 15,9 millions de pull-overs, 1,16 million de pantalons, et 16.860 chemisiers bloqués dans les ports européens. Pour l'Allemagne, 9,7 millions de pull-overs, 2,8 millions de pantalons, et 87.800 chemisiers sont à quai. A destination de l'Italie, 9,2 millions de pull-overs, 3,8 millions de pantalons et 14.000 chemisiers chinois sont immobilisés. Pour le Royaume-Uni, 5,1 millions de pull-overs, 1,8 million de pantalons et 2.800 chemisiers sont en attente. Par ailleurs, trois nouvelles catégories de produits textiles chinois, les T-shirts, les soutiens-gorges et les tissus en lin, ont atteint leurs quotas d'importation dans l'Union européenne pour l'année 2005, selon la Commission européenne. Les quotas 2005 (du 11 juin au 31 décembre) pour les pull-overs, qui ont été dépassés à la mi-juillet, s'établissaient à 68,9 millions de pièces, ceux des pantalons (dépassés début août) à 104,05 millions et ceux des chemisiers (dépassés le 19 août) à 24,7 millions. La Commission européenne a conclu le 10 juin avec Pékin un accord amiable modérant jusqu'à fin 2007 les ventes de textiles chinois en Europe, pour apaiser la colère des producteurs européens face à l'envolée des exportations chinoises vers l'UE.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com