Selon le vice-président du Soudan : Garang victime d’un attentat ?





Le Quotidien-Agences Le premier vice-président du Soudan et chef sudiste, Salva Kiir, a évoqué pour la première fois l'hypothèse d'un attentat contre son prédécesseur John Garang, mort le 30 juillet dans le crash de son hélicoptère. Evoquant dans la presse soudanaise les causes du crash dans une région montagneuse du sud-Soudan, Salva Kiir a déclaré qu'il existait trois hypothèses : "le mauvais temps, une erreur humaine ou des explosifs cachés dans l'appareil à l'aéroport d'Entebbe", en Ouganda. "Nous ne pouvons accuser aucune partie sans preuve", a-t-il dit, affirmant attendre les résultats de l'enquête en cours. "Mais si nous découvrons qu'une partie est impliquée dans l'accident, nous la punirons". Le président ougandais Yoweri Museveni avait relancé les soupçons et les accusations de nombreux Soudanais du Sud qui criaient à "l'attentat", en déclarant que la chute de l'hélicoptère n'était "peut-être pas un accident", alors qu'il rendait hommage à la dépouille de John Garang le 5 août à Yei (sud-Soudan).


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com