Japon : S’il est élu, le chef de l’opposition retirera le contingent d’Irak





Le Quotidien-Agences Le chef de l'opposition japonaise, Katsuya Okada, a l'intention d'informer le président George W. Bush de sa volonté de retirer le contingent nippon d'Irak s'il remporte les élections législatives du 11 septembre prochain. "Si nous gagnons les élections, cela signifie que les Japonais souhaitent un retrait d'Irak, comme nous l'avons promis aux électeurs. J'aimerais expliquer ça au président Bush", a indiqué hier Okada, lors d'une conférence de presse devant les journalistes étrangers à Tokyo. "Nos troupes sont actuellement très inactives en Irak. Elles étaient initialement chargées de l'approvisionnement en eau, mais cette mission est terminée", a-t-il précisé. "Elles ne restent en Irak que par égard politique à l'alliance nippo-américaine", a critiqué le président du Parti démocrate du Japon centriste), le principal parti de l'opposition. Dans sa profession de foi électorale, le PDJ a promis d'ordonner le rapatriement d'ici la fin décembre des 600 soldats japonais déployés depuis janvier 2004 dans le sud de l'Irak, où ils participent à une mission de reconstruction. En principe, la mission japonaise prendra fin le 14 décembre prochain. Mais le Premier ministre de droite Junichiro Koizumi a laissé entendre que le Japon pourrait prolonger son déploiement en Irak à la demande de son allié américain. Okada a ajouté que s'il était élu Premier ministre, il discuterait avec le président Bush du départ des troupes américaines de la grande base aérienne de Futenma à Okinawa (sud du Japon).


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com