Accusant directement Bush : Hugo Chavez prépare sa mort





Le président vénézuélien Hugo Chavez a indiqué s'être entretenu avec des collaborateurs sur la conduite à tenir s'il vient à être assassiné et a accusé par avance le président américain George W. Bush. Le Quotidien-Agences "C'est dur à dire mais il faut le dire. J'ai tenu une réunion avec une équipe politico-militaire pour que tout soit clair si un assassinat devait arriver, afin que tous sachent la conduite à tenir et que tout le pays sache que faire", a déclaré Hugo Chavez lors d'une cérémonie au Palais de Miraflores à Caracas. Le président Chavez a ajouté qu'"il y avait trop de preuves" de la possibilité d'un assassinat. Mardi, le célèbre télévangéliste américain Pat Roberson avait créé une vive émotion en appelant à assassiner le président Chavez, des propos immédiatement qualifiés de "déplacés" par Washington. L'élimination physique de Chavez "coûterait beaucoup moins cher que de lancer une guerre", avait expliqué le prédicateur, avant de prononcer des excuses le lendemain tout en poursuivant ses diatribes anti-Chavez. Robertson "a exprimé le dessein de l'élite qui gouverne les Etats-Unis, et moi, m'en remettant à Dieu, je répète: si quelque chose vient à m'arriver, le responsable s'appelle George W. Bush, ce sera lui l'assassin", a dit Chavez. Fondateur de la Christian Coalition et ancien candidat à l'élection présidentielle américaine, Pat Robertson, 75 ans, est un des chefs de file des fondamentalistes chrétiens qui constituent la base électorale de George W. Bush. "Que se passerait-il si ici au Venezuela quelqu'un allait à la télévision pour demander à mon gouvernement d'assassiner le président des Etats-Unis ?", a poursuivi Chavez. "J'imagine tout ce que (les Américains) diraient et toutes (leurs) pressions, avec leur cynisme et leur discours antiterroriste", a déclaré le président vénézuélien. Il a dénoncé "les prières de mort d'un soi-disant leader religieux". "Ca, c'est du terrorisme", a-t-il dit. Le président Chavez a également exalté la "révolution bolivarienne" qu'il a lancée au Venezuela, "un processus qui ne connaît pas de marche arrière". Il a estimé que le monde était face à un "dilemme". "Ou bien nous mettons fin à l'hégémonie américaine sur le monde, ou bien c'est l'hégémonie américaine qui mettra fin au monde", a déclaré Chavez. "C'est une guerre mondiale de classes et (les Etats-Unis) ont eu tendance à la gagner", a-t-il dit, y voyant la raison pour laquelle les nations pauvres ne se sont pas développées. ______________________________________ Castro : «Bush pense comme Robertson» Le président cubain Fidel Castro a affirmé que son homologue américain George W. Bush pensait «exactement la même chose» que le pasteur Pat Robertson, qui s’est signalé récemment en appelant au meurtre du président vénézuélien Hugo Chavez, allié de Fidel Castro. Bush partage le raisonnement de Robertson, le raisonnement d’extrême-droite, a déclaré Fidel Castro lors d’une allocution télévisée de plus de trois heures. Robertson et Bush «sont tout pareils, ils se ressemblent comme deux gouttes d’eau», a-t-il ajouté.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com