Talabani dément que son pays tourne le dos au monde arabe





Le Quotidien-Agences Le président irakien Jalal Talabani a démenti l'intention de son pays de tourner le dos à la Ligue arabe. Il a expliqué qu'un article de la nouvelle Constitution ne visait qu'à prendre en compte la composition de la population. "Nous n'allons pas nous retirer de la Ligue arabe. Nous restons un membre fondateur de la Ligue arabe et continuerons de jouer notre rôle", a assuré Talabani, un Kurde, dans un interview à la télévision satellitaire arabe Al-Arabiya basée à Dubaï. Talabani a fait valoir que même la Constitution de l'ancien régime, sous Saddam Husseïn, reconnaissait que la population irakienne comptait deux groupes ethniques majeurs, les arabes et les Kurdes. "Les arabes (en Irak) appartiennent à la nation arabe, comme les Kurdes appartiennent à la nation kurde divisée entre plusieurs pays du Moyen-Orient", a souligné Talabani. "Dire que les Irakiens appartiennent à la nation arabe, reviendrait à nier l'existence d'une population kurde en Irak, pourtant estimée à sept millions de personnes". Le secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Mussa, avait la semaine dernière réclamé une explication au gouvernement irakien concernant cette disposition de la Constitution jugée "perturbante" par les 22 membres de la Ligue.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com