Le brut franchit la barre symbolique des 70 dollars





Le Quotidien-Agences Les cours du brut ont brièvement franchi la barre des 70 dollars le baril, hier matin à Singapour. Les marchés craignant des ruptures d'approvisionnement en raison du cyclone Katrina qui menace les plates-formes du golfe du Mexique, selon des courtiers. Le cours du brut "light sweet", pour livraison en octobre, a atteint un plus-haut lors de la séance matinale à 70,80 dollars avant de refluer dans l'après-midi. Il s'échangeait à 69,08 dollars, soit un bond de 2,95 dollars par rapport à sa clôture de 66,13 dollars à New York vendredi. Le cours du brut a été poussé à la hausse par les craintes suscitées pour les puits du golfe du Mexique par le cyclone Katrina, qui se dirige actuellement vers l'embouchure du Mississipi et La Nouvelle-Orléans, ont indiqué des courtiers. Katrina est l'un des plus forts ouragans à frapper les Etats-Unis depuis des années et le président américain George W. Bush a déclaré l'état d'urgence dans la région touchée, riche en hydrocabures. Un total de 21 puits et plates-formes pétroliers ont été évacués en raison de l'approche du cyclone. "Le marché semble vraiment fou", a commenté Tetsu Emori, stratège en chef à la Mitsui Bussan Futures à Tokyo. "Les gens sont inquiets au sujet de l'approvisionnement en essence et en pétrole", a-t-il expliqué. L'expert a cependant jugé que les cours ne devraient pas pouvoir s'installer au-dessus de la barre des 70 dollars, étant donné que s'achève aux Etats-Unis la saison estivale, traditionnellement synonyme de forte consommation en carburants en raison de l'important trafic automobile. "70 dollars est vraiment très loin des fondamentaux", a-t-il déclaré. "C'est vraiment difficile à maintenir", a-t-il ajouté. Dariusz Kowalczyk, stratège à la CFC Seymour Securities, n'est pas aussi affirmatif. "Nous restons dans un marché très haussier", dit-il, évoquant la possibilité d'un baril à 80 dollars. "Je pense qu'il va encore y avoir un mouvement à la hausse... Il y a encore de la place pour une volatilité significative dans les jours à venir", a-t-il déclaré, soulignant que l'impact de Katrina pourrait durer dans le temps dans le cas où les plates-formes sont endommagées.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com