U.S.M. – J.S. (0-0) (Arrêté à la 50’) : Le public et Jendouba grands perdants





Au moment où l’arbitre Kacem Ben Naceur décida d’arrêter la partie pour conditions climatiques défavorables (50’), une double constatation mérite qu’on s’y arrête : le public qui criait, à qui veut l'entendre, appelant à poursuivre le jeu et le coach de JS qui semble se mordre les doigts d’avoir manqué l’occasion de montrer ce dont ses poulains étaient capables face à des Monastiriens qui ont totalisé 3 victoires de suite au terme de la 3ème journée et n’ayant concédé aucun but dans les filets de Nefzi. Il est vrai que les Usémistes étaient amputés de Radhouane Ben Ouannès pour somme d’avertissements, de Bamba, et Hamza Younès (blessé), puis du capitaine Moëz Alaya suite au décès de son père survenu le jour de la rencontre (toutes nos condoléances les plus attristées). Il n’en demeure pas moins que les Jendoubiens se sont illustrés par une ténacité très rigoureuse d’abord grâce à leurs montées offensives battantes qui, à l’image de leur repli, en phase défensive qui a eu le mérite de bloquer toutes les issues aux attaquants de pointe Maâtoug, Sebki, et Ben Abdelkader. En évoluant sans le moindre complexe, ce qui constituera un gagne d’assurance non négligeable, l’on saisit le pourquoi des astuces du Moncef Chargui qui «connaît parfaitement Faouzi Benzarti dont les choix tactiques sont un secret de polichinelle». Le report de cette rencontre donnera-t-il à réfléchir au coach monastirien quant aux nouvelles options à entreprendre, avant ses déplacements périlleux à Tunis où il sera en duel direct avec le CA qui occupe, pour le moment, la première loge au classement général, un duel qui nous permettra de juger de cette ascension fulgurante en ce début de saison. Mansour NABLI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com