Les Filles Idéales : Ils les préfèrent modérément fortes !





Le système social surtout dans les communautés patriarcales a mis en avant la suprématie du mâle. Les hommes qui se sont habitués à occuper auparavant les premiers rangs et qui ont appris à être servis et écoutés, auront, a priori, du mal à accepter que la femme soit désobéissante et insoumise. Or, de nos jours, les femmes combattent pour détruire une étiquette qui leur a été longtemps collée. Justement, les jeunes hommes préfèrent-ils les filles qui ont beaucoup de caractère? Tunis - Le Quotidien Depuis belle lurette, la femme a réussi à imposer un certain statut. Fini le temps où elles se contentaient d’exécuter tout en gardant la bouche cousue. Nul ne peut, à présent, prétendre à une situation féminine rétroactive. Cela dit, certaines sont aujourd’hui dotées d’une force de caractère inégalable. Elles savent ce qu’elles méritent et ce qu’elles veulent. Salem, 20 ans, bachelier, a beau être ouvert d’esprit, mais il n’arrive pas à admettre qu’une fille tienne tête à un homme. “La nature a ses propres lois. Une femme est toujours censée être docile et plus ou moins malléable. Personnellement, je suis contre les “bras de fer” entre homme et femme, et bien que je sois moderne et que j’accepte de donner à la femme tous ses droits, je reste entièrement contre ces filles qui jouent les dures et qui espèrent mener leur partenaire par le bout du nez”, dit-il. Tarek, 20 ans, étudiant, n’aime pas avoir affaire à une fille trop soumise, mais il n’acceptera pas non plus qu’une fille se mette dans une peau masculine. “Je préfère les filles intelligentes et qui ont du caractère. Cela ne veut pas dire que je préfère les filles dominatrices. Une fille qui fait preuve de force est généralement une fille qui sait se défendre et qui ne se laissera pas marcher sur les pieds. L’homme doit toujours garder son rôle de maître de la situation. Il ne doit pas donc céder totalement, mais en parallèle, il est toujours bénéfique d’avoir affaire à un être humain qui sait ce qu’il veut et qui sait dire non quand il le faut”, dit-il. Haythem, 18 ans, élève, préfère aussi les filles qui ont du caractère, mais sans que cette force ne bascule dans le camp de la suprématie. “Je préfère les filles modérées qui font preuve de force quand la situation le nécessite. Cela ne veut en aucun cas dire que je peux accepter d’avoir le second rôle. Les filles trop fortes et trop libérales font peur dans la mesure où elles peuvent être incontrôlables. Je suis donc pour l’idée d’avoir à mes côtés une fille sur laquelle je peux compter. Une fille qui sait se défendre et qui ne sera pas considérée comme une “simplette”. En revanche, je ne pense pas qu’un homme accepte que la situation échappe à son contrôle. Tout homme qui se respecte veut toujours avoir le dernier mot. D’ailleurs, la nature a voulu que cela soit ainsi” dit-il. Mohamed, 18 ans, élève, trouve que de nos jours, filles et garçons doivent tous les deux être forts pour pouvoir vivre dans la société. “Une fille forte de caractère ne me fait pas peur. Au contraire, une telle fille saura assumer des responsabilités et saura aussi défendre ses intérêts. Nous vivons dans une ère où les êtres fébriles n’ont pas de place. Une fille forte est par ailleurs rassurante dans la mesure où elle saura toujours contourner les problèmes. Par ailleurs, l’homme ne doit pas céder, au contraire, il doit essayer de garder sa place et il doit rester ferme pour que la relation reste équilibrée”, dit-il. Abir CHEMLI OUESLATI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com