Tabarka World Music Festival : Clôture en… couleurs!





Le rideau vient de tomber sur la 6ème édition de Tabarka World Music Festival avec deux concerts aux couleurs anglo-américaines. Red Cross Country (USA) et Delegation (GB) ont été au rendez-vous au bonheur des mélomanes. Avec le concert de Red Cross Country et Delegation, le public de Tabarka a vécu une nuit rythmée qui fait partie de ce charme qu’exerce cette ville sur ses visiteurs. Neuf nuits teintées de plusieurs couleurs et portant diverses nationalités ont fait les beaux jours et les belles nuits surtout de ceux qui ont choisi cette station balnéaire de charme pour les vacances. Balalaïka (Russie), Zap Mama (Afrique du Sud), Rumbanana (Cuba, Espagne, France, USA), Maraca (Cuba), Hichem Hemrit jazz band (Tunisie), Idir (Algérie), Charlie West (USA), Papa Dee (GB), Simone Moreno (Brésil), Khaled Nemlaghi and Friends (Tunisie), Eugenio Bennato (Italie)… Tous ces artistes qui ont défilé sur la scène de la basilique ont laissé leurs empreintes dans les mémoires des visiteurs du royaume du Corail. Le samedi dernier a été la dernière nuit de Tabarka World music festival; les Red Cross Country ont ouvert le bal qui a vu la présence de M. Tijani Haddad, ministre du Tourisme et de hauts fonctionnaires de l’Etat. Deux guitaristes sur la scène, un public assoiffé de rythmes, connaisseur aussi… Voilà que la soirée démarre avec ces deux représentants d’un genre musical très particulier: The Country music. Venu du Texas, ce duo a pu plonger le public au cœur de la musique populaire, campagnarde grâce à un jeu subtil et une entente parfaite entre eux… Belle musique qui nous rappelle les anciens films américains où les héros habillés de jean, parcourant les montagnes et les campagnes avec leurs camionnettes, s’arrêtaient pour jouer de leurs guitares dans les petits bars-restaurants campagnards. Toute cette ambiance, les anciens scénarios des films américains des années 30 et 40 et même après, surtout avant que le cinéma américain ne prenne cette tournure vers les films d’action et de science-fiction, ont été bien esquissés grâce au doigté de ce duo. Bien applaudit par le public pour ces improvisations de charme, Red Cross Country a fasciné l’assistance. Une belle première partie en attendant la seconde partie de la soirée. * Delegation sans saveur! On attendait avec impatience Delegation, ce groupe classé à la tête de liste des groupes de Funk and Soul dans les années 70, et surtout son leader Rick Bailey. Interprétant divers titres qui ont fait le succès de ce groupe depuis sa création en 1975 par Bailey à Birmingham en Angleterre. Connaissant par cœur le répertoire de Delegation, le public surtout quelques groupes de jeunes se sont donnés à fond au chant et à la danse, interprétant avec une grande justesse les paroles des chansons. “Where is the love”, “You've been doing me wrong”, “Darlin”, “You and I”, “Heartrace”, “Number nine”, “Put a little love on me”, “In the night”, “I wantcha’ back”, et d’autres tubes qui ont fait la popularité de Delegation ont été au menu de la prestation de Rick Bailey. Agée de presque 35 ans, la musique de ce groupe semble prendre quelques rides avec le temps et elle a perdu son charme. Sur la basilique de Tabarka on a écouté une musique linéaire, qui va sur le même rythme. Pour le public qui cherchait à danser et à se défouler, Delegation a pu le satisfaire, le faire danser… Les jeunes n’ont pas hésité à monter sur les chaises pour se déhancher et crier espérant d’attirer l’attention de Rick Bailey. Très applaudit par une bande de jeunes ce dernier a retrouvé la scène de la basilique après l’avoir quittée pour répondre à ces cris jeunes. Rêvant de la prochaine édition du festival latinos qui démarrera dans quelques jours, ceux qui ont choisi de prolonger leurs vacances à Tabarka, ont commencé, déjà à mettre noir sur blanc le programme du week-end. Nous y reviendrons avec force détails! Imen ABDERRAHMANI _______________________ Le Off a son public Le festival s’est ancré dans les traditions de la ville de Tabarka; chaque fois qu’on lance une manifestation (jazz, world, latinos et rai), on l’accompagne d’un festival off qui présente les artistes tunisiens en herbe et toutes les expériences tunisiennes en ce domaine. Du 19 au 27 août, les visiteurs de Tabarka ont découvert plusieurs groupes tunisiens qui ont défilé sur la scène plantée à la place du Café Andalou: Ezis, Nostalgie, Xtasy, Tchihidis, TN’ Squadra, Amel Mathlouthi, Pentatonik et Brahim Chida. Bravo les jeunes!


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com