Retour à la double séance : Dur, dur comme d’hab !





Il n’est jamais facile pour le Tunisien de changer de rythme. Demain, la reprise de la double séance sera certainement un peu difficile... comme d’habitude. Tunis-Le Quotidien La fin du mois d’août s’inscrit chaque année sous le signe des rentrées. C’est l’été qui cède la place à l’automne avec tous les changements de rythme que ce passage suppose. Parmi les reprises du mois de septembre, c’est sans doute le retour à la double séance. En effet, dès demain, on retrouve le travail à l’ancien horaire. Reprendre la double séance n’est pas facile pour nos concitoyens qui se sont habitués au rythme de la séance unique. Il est clair aussi que le Tunisien est un éternel capricieux. Il va donc rouspéter à chaque fois qu’il est obligé de changer d’habitude. En ce moment, il ne pense qu’au boulot qui devra se faire matin et après-midi. Car durant l’été, nos concitoyens se sont habitués à la sieste et au farniente à partir de 14h00. Plus maintenant. Ce qui dérange Mehdi Soltani. Il est banquier et n’a aucune envie de reprendre la double séance. «Il va faire chaud dans la période à venir et ce sera dur de travailler du matin à la fin d’après-midi. L’idéal serait de prolonger la séance unique jusqu’au mois de septembre. Ce sera beaucoup mieux surtout en terme de rendement». Le rendement semble être un idéal en été. Il ne se conjugue jamais à ce temps des plages et des soirées. La plupart des travailleurs se débrouillent pour déserter les administrations. Avec des congés ou des certificats médicaux, on essaie tant bien que mal de contourner le boulot. Pourtant, personne ne veut reprendre la double séance en septembre. Toutes les raisons sont bonnes pour justifier cette réticence. A cet effet, beaucoup de Tunisiens reportent leurs congés pour la rentrée. Le repos à cette période les arrange mieux. «Je préfère travailler tant que c’est la séance unique. Je me dis que je suis perdant lorsque l’après-midi est libre. Je préfère mieux partir maintenant en congé. C’est plus intéressant», explique Jamel Ben Slama. Depuis qu’il a commencé à travailler, il ne prend jamais de congé ni en juillet ni en août. Il cherche à se reposer à la rentrée. Et il n’est pas le seul. Plusieurs le font aussi. Mais ce retour à la double séance n’est que provisoire. Ramadan est à plus d’un mois et tout le monde va retourner à la séance unique. Le Tunisien qui se plaint toujours n’aura pas le temps de renouer avec son ancien rythme. C’est étonnant mais d’aucuns savent que ce Tunisien a besoin de beaucoup de temps pour s’adapter à un nouveau rythme. Donc à peine se mettra-t-il à se refaire à l’idée du travail en double séance qu’il se retrouvera bientôt au mois de Ramadan. On n’est pas sorti de l’auberge. Pour l’instant, il faudra quand même que la reprise soit assurée. Elle sera remarquable par la circulation et la réouverture des restaurants. Quant au Ramadan, ce sera un autre jour ! M. KADA


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com