Netanyahu brigue la direction du Likoud





L’ex-ministre israélien des Finances, Benyamin Netanyahu s’est engagé dans la course au pouvoir contre le Premier ministre Ariel Sharon en annonçant hier sa candidature à la direction du Likoud. Le Quotidien-Agences Netanyahu a annoncé hier qu’il briguait la direction du parti Likoud face au Premier ministre Ariel Sharon, s’engageant ainsi dans la course au pouvoir en vue des prochaines élections législatives. "J'annonce aujourd'hui ma candidature pour la direction du mouvement (Likoud) pour le conduire à la victoire aux prochaines élections et former le prochain gouvernement dans l'esprit du parti", a déclaré Netanyahu lors d'une conférence de presse à Tel-Aviv. "Le Likoud a besoin d'un leader qui peut unifier ses rangs, le rebâtir et le conduire vers la victoire et j'ai la certitude que je peux y parvenir. C'est pourquoi je présente aujourd'hui ma candidature à la tête du parti et au poste de Premier ministre", a-t-il ajouté. "Notre Etat fait face aujourd'hui à des défis difficiles dans le domaine sécuritaire et la lutte contre la corruption et il vient de vivre de fortes secousses", a-t-il déclaré en se référant au retrait de la Bande de Gaza. Faisant allusion à Sharon, il a affirmé que "celui qui a reçu les voix du Likoud lui a tourné le dos. Il menace aujourd'hui de détruire de ses propres mains la maison qu'il a aidé à bâtir et nous devons la défendre", a-t-il ajouté. "Le Likoud et le pays ont besoin d'un leader qui mette fin au terrorisme et à la corruption", a-t-il poursuivi, lançant une pique à Sharon qui a été éclaboussé ces dernières années par plusieurs affaires de corruption. Netanyahu, 55 ans, a démissionné des Finances le 7 août, une semaine avant la mise en oeuvre du plan de désengagement aux termes duquel Israël doit quitter la Bande de Gaza d'ici la mi-septembre. Les 8.500 colons juifs des 21 implantations de ce territoire et de quatre autres enclavées dans le nord de la Cisjordanie ont été évacués et leurs maisons sont en voie de démolition. Ce plan est en porte-à-faux avec l'idéologie traditionnelle du Likoud qui préconise un "Grand Israël", aux frontières bibliques. Netanyahu a récemment dénoncé les risques qu'Israël encourt en s'apprêtant, en application de ce plan, à autoriser en outre le déploiement par l'Egypte de 750 de ses gardes-frontières le long de sa frontière avec la Bande de Gaza ainsi que la création d'un port à Gaza. "Nous leur permettons (aux Palestiniens) de créer à Gaza une base terroriste indépendante vers laquelle afflueront des armes de Syrie, d'Afghanistan, d'Irak", a-t-il notamment déclaré. Netanyahu a aussi à maintes reprises reproché à Sharon son implication dans des affaires de corruption. A la suite à une décision d'un tribunal interne du Likoud, les quelque 3.000 membres du comité central de la formation doivent se réunir les 25 et 26 septembre pour se prononcer sur la tenue d'élections primaires parmi les 150.000 membres du parti qui devront choisir leur chef.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com