Le cyclone Katrina dévaste le sud des Etats-Unis : Dame nature dicte sa loi





• Au moins 80 morts dans le Mississippi Le cyclone Katrina, l'un des plus violents qui ait frappé les Etats-Unis, a tué au moins 80 personnes dans le Mississippi selon les services de secours, et fait des ravages également en Louisiane et en Alabama. Le Quotidien-Agences Des centaines de sauveteurs venus de tous les Etats-unis vers trois des Etats du sud ravagés par Katrina, l’un des plus terribles cyclones qu’ait connu le pays avec un bilan humain s’aggravant d’heure en heure. En moins 80 personnes ont probablement perdu la vie, a dit hier le gouverneur de Mississippi. Mais pour le moment, les autorité n’ont pu confirmé que 54 morts. Selon un porte-parole des services d'urgences du comité de Harrison dans le Mississippi, cité par le journal local de Jackson, le Clarion-Ledger, 30 personnes sont décédées dans un même complexe d'appartements dans la ville côtière de Biloxi sur le Golfe du Mexique. Ils ont été noyés et écrasés par des débris. La chute d'arbres serait à l'origine de 24 autres décès dans l'Etat du Mississippi, précise encore la même source. Le bilan pourrait encore s'alourdir dans les villes côtières frappées de pluies torrentielles et de vents atteignant les 240 km/h. * Sans précédent Le gouverneur du Mississippi Haley Barbour a affirmé que les dommages étaient "sans précédent" sur la côte et qu'il s'attendait à ce que les destructions atteignent des proportions "catastrophiques". "Nous avons littéralement sorti des eaux des centaines de personnes" a déclaré le gouverneur de Louisiane Kathleen Blanco. "Nous pensons qu'il y en a encore des centaines" toujours prisonnières, a-t-elle ajouté, en précisant qu'il y avait des "centaines et des centaines de maisons inondées à l'est de La Nouvelle-Orléans". Le maire de La Nouvelle-Orléans, Ray Nagin, a déclaré avant-hier soir que quelques "corps flottant sur les eaux" avaient été signalés dans les parties inondées de la ville. Plus d'un million de personnes ont été privées d'électricité en Louisiane, dans le Mississippi et en Alabama. Katrina, qui poursuivait sa route vers le nord à travers le Mississippi, a été ramené au rang de tempête tropicale par le Centre national des ouragans (NHC). * Toute la côte ravagée Mais le NHC a toutefois souligné que les fortes pluies et vents soufflant encore à plus de 100 km/h restaient un "danger". Des alertes aux tornades, qui accompagnent souvent les cyclones, ont été lancées dans certaines zones de la région. De l'embouchure du Mississippi en Louisiane jusqu'à l'Alabama à l'Est, les zones côtières, parfois sous près de deux mètres d'eau, témoignaient de l'ampleur du désastre, avec des cortèges de destructions. Si elle a échappé au pire, La Nouvelle-Orléans dont le maire avait ordonné l'évacuation, n'a pas été épargnée. Une vingtaine de bâtiments au moins se sont effondrés dans la ville, selon le maire. Dans le Vieux Carré, le quartier historique de ville appelé aussi le quartier français, les rues étaient jonchées de verre brisé, de briques, de voitures retournées et d'arbres arrachés, a constaté une journaliste de l'AFP. Le président George W. Bush a promis l'aide du gouvernement fédéral aux sinistrés et les a exhortés à respecter les consignes des autorités. L'arrivée du cyclone a contraint les compagnies pétrolières à fermer 711 puits et plate-formes du golfe du Mexique, une région qui en temps normal assure environ un quart de la production de fuel et d'essence des Etats-Unis.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com