Tunisie-Télécom : A la recherche de l’oiseau rare





La phase d’études étant achevée, le projet de cession d’une partie du capital de Tunisie-Télécom passe à l’exécution. Un appel d’offres pour la recherche d’un partenaire stratégique vient d’être lancé tout récemment. Tunis - Le Quotidien Décidé depuis plus d’un an, le projet de cession de 35% du capital de Tunisie-Télécom à un partenaire stratégique, semble entrer dans la phase de concrétisation. En effet, le ministère des Technologies de la Communication vient de lancer un appel d’offres international pour la sélection du partenaire stratégique. Les entreprises désirant se préqualifier pour la participation à cet appel d’offres doivent manifester leur intérêt seules ou en consortium, conformément aux modalités prévues par le dossier de préqualification, dans un délai ne dépassant pas le 20 septembre 2005. L’opérateur historique des télécommunications est, en effet, le fournisseur exclusif des services de téléphonie fixe, et détenait, selon les chiffres du premier semestre 2005, une part de marché de 72% dans les services de la téléphonie mobile, avec 3,2 millions d’abonnés. Tunisie-Télécom est également majoritaire dans le capital de l’opérateur mobile mauritanien “Mattel”, qui compte 250 000 abonnés, avec 51%. Le projet de cession d’une partie du capital de l’opérateur national entre dans le cadre de toute une stratégie visant la libéralisation progressive du secteur des télécommunications. Dans ce même cadre, une licence a été attribuée à un deuxième opérateur dans la téléphonie mobile “Tunisiana” qui est entré en service à la fin de l’année 2004, alors qu’une autre licence a été attribuée en 2004 à un autre opérateur dans la téléphonie via satellite (VSAT). Toujours dans la perspective de libéraliser le secteur, un appel d’offres international relatif à la sélection d’un opérateur privé dans la transmission de données a été lancé au début de l’année en cours. Un autre appel d’offres vient d’être lancé, par ailleurs, depuis quelques jours pour choisir un bureau d’études international qui assistera l’Etat à sélectionner un opérateur privé spécialisé dans la téléphonie mobile de troisième génération. Pour la téléphonie fixe, un appel d’offres international relatif à la sélection d’un nouvel opérateur privé devrait être lancé au début de l’année prochaine . Cette libéralisation graduelle devrait créer une concurrence accrue dans un secteur en pleine croissance permettant ainsi de le dynamiser davantage. Le secteur devrait, en outre, bénéficier de l’organisation de la deuxième phase du Sommet mondial sur la société de l’Information en Tunisie au mois de novembre prochain. Il y a lieu de souligner, sur un autre plan, que Tunisie-Télécom a enregistré un exercice 2004 très positif en terme de résultats avec un chiffre d’affaires de 1136 millions de dinars et un résultat net de 258 millions de dinars. Mohamed ZGHAL


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com