Les Américains à la merci du cyclone Katrina : «C’est notre Tsunami»





• Un requin aperçu dans les rues inondées de la Nouvelle-Orléans Le sud des Etats-Unis était plongé hier dans une gigantesque crise humanitaire après le passage du cyclone Katrina, avec probablement des centaines de morts, et l'eau montait toujours à la Nouvelle-Orléans (Louisiane), déjà à 80% inondée. Le Quotidien-Agences Des centaines de sauveteurs, à bord de bateaux et d'hélicoptères, luttaient pour tenter de sauver des milliers de personnes réfugiées sur les toits des immeubles. "La dévastation dépasse nos pires craintes, c'est totalement accablant", a déclaré le gouverneur de la Louisiane, Kathleen Blanco. Le cyclone a été suivi par d'énormes inondations dans les régions côtières. Le président George W. Bush a décidé d'écourter ses vacances et de rentrer à Washington pour coordonner les secours. Aucun bilan précis des victimes, même provisoire, n'était disponible dans les trois Etats dont les côtes ont été frappées, la Louisiane, le Mississippi et l'Alabama. "Il devrait y avoir des centaines de morts sur la côte du Mississippi", a déclaré mardi Vincent Creel, porte-parole de la mairie de Biloxi, l'une des villes les plus gravement touchées. Selon le gouverneur du Mississippi, Harley Barbour, au moins 80 personnes auraient déjà perdu la vie dans cet Etat. En Louisiane, les autorités n'avaient pas non plus de bilan précis, mais prévoyaient aussi de nombreuses victimes. Le maire de la Nouvelle-Orléans, Ray Nagin, a déclaré que les sauveteurs, débordés par le nombre des personnes à secourir dans des conditions très difficiles, ne pouvaient recueillir les corps. "Il y a des cadavres qui flottent sur l'eau. Les sauveteurs les poussent de côté pour secourir les gens", a-t-il dit. Et le gouverneur Kathleen Blanco, annonçant que des centaines de personnes avaient pu être recueillies, a averti que le bilan serait lourd en Louisiane. "Nous savons que de nombreuses vies ont été perdues", a-t-elle déclaré. Mme Blanco, les larmes aux yeux, a dressé un tableau très sombre de la situation à La Nouvelle-Orléans, une ville de 1,4 million d'habitants. "Il n'y a plus d'électricité, et il n'y en aura pas pendant un bon moment (...) Il n'y a pas d'eau potable (...) Et il n'y a pas de nourriture", a-t-elle déclaré. Les autorités ont annoncé que la situation devrait encore s'aggraver. "Dans les 12 à 15 prochaines heures, le niveau des eaux va s'élever dans l'est à un niveau tel que des zones qui sont encore à sec pourraient être couvertes de plus de trois mètres d'eau", a annoncé le maire, Ray Nagin, sur la chaîne de télévision CNN. "Nous avons probablement 80% de notre ville sous les eaux", a constaté le maire. "Le grand défi que nous avons à relever dès à présent est d'évacuer cette eau hors de la ville", a-t-il poursuivi, "tant que l'on ne pourra pas stabiliser le réseau de digues, on ne pourra pas dire quand on y parviendra". Le gouverneur Kathleen Blanco a indiqué sur CNN que des unités militaires du génie tentaient de réparer les digues mais que la situation était "difficile". "Nous avons des canaux qui drainent habituellement l'eau hors de la ville mais deux d'entre eux présentent des brèches et l'eau se déverse dans ces canaux", a-t-elle précisé. Située en grande partie sous le niveau de la mer, la Nouvelle Orléans est entourée de deux lacs au nord et à l'est et du fleuve Mississippi au sud. L'inondation a été provoquée pour l'essentiel par une brèche de 60 mètres apparue dans une digue bordant le lac Pontchartrain, ont indiqué les autorités. Sur la côte du Mississippi, les dégâts sont "tout simplement énormes", a déclaré le gouverneur Harley Barbour. Maisons et casinos sont détruits, les autoroutes submergées, et plusieurs ponts reliant les villes de la côte ont été emportés. "C'est notre tsunami", a résumé le maire de Biloxi, A.J. Holloway. "Nous en sommes toujours au stade des recherches et des secours d'urgence", a-t-il déclaré. Il a averti qu'un bilan, en nombre de vies comme en termes de dégâts, ne serait possible que dans plusieurs jours. Selon des responsables, un requin de près d’un mètre a été aperçu dans les rues inondées de la Nouvelle-Orléans.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com