Nucléaire : l’Iran affirme son engagement dans les règles internationales





New Delhi-AFP Le chef du programme nucléaire iranien, Ali Larijani, a affirmé hier à New Delhi l'engagement de l'Iran dans les régulations internationales sur la prolifération nucléaire alors que Téhéran risque de voir saisi son cas par le Conseil de sécurité de l'ONU. "Nous sommes totalement engagés et tenus par les régulations internationales relatives au secteur nucléaire", a dit Larijani à la presse après des entretiens avec le ministre indien des Affaires étrangères Natwar Singh. "Ce qui est important, c'est de poursuivre notre coopération d'une manière sérieuse avec l'AIEA (Agence internationale de l'énergie atomique)", a ajouté le responsable venu en Inde pour y rechercher le soutien de ce pays aux ambitions nucléaires de la République islamique. Les Etats-Unis font pression sur les pays de l'AIEA pour que l'Iran soit traduit devant le Conseil de sécurité de l'ONU s'il ne suspend pas ses activités nucléaires d'ici au 3 septembre, selon des sources diplomatiques à Vienne. La République islamique a repris le 8 août la conversion d'uranium à Ispahan et rejeté des offres de coopération des trois négociateurs de l'Union européenne (France, Allemagne, Royaume-uni, appelés UE-3). Les activités d'enrichissement de l'uranium, potentiellement militaire, avaient été suspendues par l'accord de Paris avec l'UE de novembre 2004. L'Iran considère qu'il est de son "droit" de mener un programme nucléaire civil en tant que signataire du Traité de non-prolifération, tandis que l'UE-3 redoute que Téhéran ne divertisse ses activités pour chercher à se procurer l'arme atomique. Les Etats-Unis pour leur part accusent l'Iran d'avoir des ambitions militaires nucléaires sous couvert d'objectifs énergétiques.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com