Reconnaissance de Chypre : L’UE fait pression sur Ankara?





Newport - Agences Les ministres européens des Affaires étrangères devaient tenter hier au Pays de Galles de s'entendre pour accroître la pression en vue d'une reconnaissance de Chypre par la Turquie, à un mois de l'ouverture des négociations d'adhésion d'Ankara à l'UE. Les pourparlers doivent s'ouvrir le 3 octobre à Luxembourg et la rencontre informelle de Newport ne devrait pas remettre en cause cette date, selon les diplomates. En revanche, les chefs de la diplomatie restent en quête d'un accord sur les modalités futures des négociations et la réponse à apporter au refus de la Turquie de reconnaître Chypre. Ankara a satisfait le 29 juillet à la dernière condition posée par l'UE pour engager les discussions: l'extension à tous les 25 de l'union douanière qui la lie aux Européens. Mais les autorités turques ont assorti leur signature d'une déclaration annexe réaffirmant que cette avancée ne valait pas reconnaissance de la République de Chypre. Cette attitude avait déclenché une vive réaction du Premier ministre français Dominique de Villepin, qui avait évoqué un report de l'ouverture des négociations d'adhésion. Paris a adouci le ton et exclu d'ouvrir "une nouvelle crise" européenne, mais Nicosie est monté au créneau avant-hier pour réclamer à ses partenaires de l'UE qu'un "calendrier pour sa reconnaissance" soit officiellement demandé à la Turquie.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com