Hannibal TV : Une grille mi-figue, mi-raisin





Il faut dire qu’il n’y a pas grand-chose de nouveau, excepté l’émission de variété que se propose Afef Gharbi à présenter. Après l’élan pris par Hannibal TV avec brio, les temps sont pour le positionnement par rapport aux autres chaînes de TV. Ramadan pointera son nez dans quasiment un mois et les chaînes de TV ne lésinent pas sur l’effort et les moyens pour drainer un public que seules le mois Saint peut fidéliser. Hannibal n’est pas en reste car, paraît-il, les émissions fait-maison ont déjà pris l’aura qu’il faut. Les avis sont partagés, en fait, sur la qualité de ces émissions. Mais à priori, la chaîne de TV privée qui est toujours à ses premiers balbutiements s’est fait des fidèles et des détracteurs. «Des mets et des goûts», «Farregh Kalbek», «Jet Set», «Mouzikitna», «Hannibal Club», et le dernier né «Fi Dhiafet Hannibal» est un programme signé Afef Gharbi. Afef, une journaliste émérite ayant poursuivi ses études en la matière à l’IPSI, et a une expérience et non des moindres sur T7, est somme toute la plus habilitée» en fait à mener à bien une émission culturelle des plus importantes à Hannibal. Importante, vu le poids artistique des invités qui feront, du moins, les premiers épisodes de ce programme dont Héni Chaker et Mayada Hannaoui. N’empêche, Hannibal n’a pas manqué d’avoir affaire à des journalistes qui n’ont nullement l’étoffe de spécialistes du métier. Ils pourraient même brouiller l’image positive qu’on s’est faite jusqu’ici de la jeune chaîne de TV. Il reste beaucoup à faire, en fait, même au niveau des productions de la chaîne qui dès le début a placé la barre très haut. Qu’en est-il alors pour les promesses dont la réalisation se fait attendre? On apprend, en effet, que la chaîne de TV a commencé déjà à produire un sitcom où on verra les artistes fétiches qu’on a tant vu dans les programmes ramadanesques sur T7. Ils seront Zahira Ben Ammar, Fayçal Bezzine mais aussi Abdelhamid Gayès qui seront les personnages protagonistes de cette nouvelle production de la chaîne. Espérons, aussi, que l’on tombe pas dans le piège de la répétition servile d’émissions ayant réussi ailleurs. Car le Tunisien qui a déjà une idée approfondie des programmations qui sont diffusées ici et là, ne peut pas être dupe de l’art de la médiocrité. Mona Ben Gamra


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com