Industries manufacturières : Près de 13% de la FBCF globale en 2004





Les investissements dans les industries manufacturières ont connu une légère baisse en 2004, malgré l’évolution de certaines branches. Les investissements engagés dans les industries manufacturières ont connu une légère régression de 0,5% en 2004, revenant à 993 millions de dinars soit près de 13% de la formation brute de capital fixe (FBCF) globale. Cette régression est due, selon le rapport annuel de la Banque Centrale, à une baisse des investissements réalisés dans le secteur des matériaux de construction, de la céramique, et du verre, les industries du textile, de l’habillement et des cuirs et chaussures et les industries diverses. Contrairement à ces industries, les investissements dans les industries mécaniques et électriques, ont connu une reprise appréciable de 15,6% contre une baisse de 11% en 2003. Dans les industries agroalimentaires, le rapport indique que la FBCF a continué à s’accroître, atteignant 225 MD, réalisés essentiellement par le secteur privé, notamment dans les branches des conserves alimentaires, de la transformation de céréales et de la production d’huiles. Les investissements engagés dans les industries chimiques ont continué pour leur part, à progresser, pour atteindre 105 millions de dinars en 2004 contre 100 MD un an auparavant. Cet accroissement a concerné seulement les investissements privés qui ont représenté plus de 70% du total et ont bénéficié aux branches de la parachimie et des industries pharmaceutiques. Assurés à concurrence de 90% environ par le secteur privé, les investissements engagés dans les industries manufacturières diverses ont diminué de 17,2% en 2004, pour revenir à 120 MD. L’essentiel de l’enveloppe investie par le secteur privé a été consacrée à la production de papier et emballage, bois et ameublement et de plastique.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com