U.D.U. : Le congrès en mars 2006…





Tunis-Le Quotidien La détermination de la date du congrès a contribué à désamorcer la tension au sein de l’Union démocratique unioniste. N’empêche que les animosités nourries par des calculs électoralistes perdurent... Décidément, le conseil national de l’Union démocratique unioniste (UDU) tenu les 2, 3 et 4 septembre à Hammamet a tenu ses promesses en dépit de l’ambiance électrique qui a marqué ses travaux. La date du congrès du parti fixée pour le mois de mars 2006 semble avoir mis fin au différend entre les deux tendances traversant cette formation politique d’opposition d’obédience nationaliste arabe. Les Unionistes ont également décidé de tenir un conseil national extraordinaire exclusivement consacré aux préparatifs pour le congrès durant la deuxième quinzaine de novembre et de parachever la restructuration des sections et des fédérations avant le 31 octobre prochain. Le conseil national a approuvé, en outre, les congrès des fédérations restructurées ou fraîchement créées jusqu’ici. * Linge sale Volet débat, la situation interne peu reluisante du parti a provoqué une cascade d’interventions percutantes, voire trop «dérangeantes» pour M. Ahmed Inoubli, secrétaire général du parti. Les Unionistes ont, en quelque sorte, préféré laver tout leur linge sale en famille depuis l’élection d’un nouveau secrétaire général. Certains intervenants ont «rabâché» les dessous de la visite effectuée par le secrétaire général à l’ambassade américaine. Sur ce point, M. Ahmed Inoubli a donné du grain à moudre. Argument irréfutable : le SG de l’UDU n’était pas le seul premier responsable d’un parti politique à prendre part à la réception organisée le 4 juillet dernier à l’ambassade US. Enfonçant davantage le clou, M. Inboubli a précisé que d’aucuns ont sauté sur l’occasion pour en faire un scandale au dépens de l’intérêt du parti. Le débat a également porté sur la nécessité de dynamiser le parti et de parachever les congrès des fédérations de Tunis, La Manouba, l’Ariana, Kairouan et Nabeul loin de toute forme de tension. Les observateurs avertis ont tiré des enseignements importants de cette réunion du conseil national : les Unionistes ne lavent leur linge sale sur les colonnes des journaux et les pétitions que lorsque les portes de débat se ferment... Walid KHEFIFI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com