Enquête sur les ventes d’armes à la Côte-d’Ivoire





Le Quotidien-Agences Deux délégués des Nations unies sont venus en Israël hier afin de se réunir avec des officiels du ministère des Affaires étrangères et de celui de la Défense, ainsi qu'avec des représentants de l'industrie israélienne de l'armement. Cette démarche a lieu dans le cadre d'une enquête sur l'implication éventuelle d'hommes d'affaires et d'entreprises israéliennes dans la vente d'armes à la Côte-d'Ivoire, en violation de l'embargo onusien sur les armes imposé à ce pays en novembre 2004, relate Ha'Aretz. "Le ministère de la Défense affiche sa bonne volonté pour coopérer à cette enquête, car cela fait plus d'un an que les autorités israéliennes ont demandé, par la voix du ministère des Affaires étrangères, aux exportateurs d'armes de tenir compte de considérations d'ordre politique et non seulement des gains financiers à drainer", poursuit le quotidien israélien. D'ailleurs, le ministère de la Défense avait déjà interdit la vente d'armes à la Côte-d'Ivoire suite à une plainte exprimée par la France, il y a neuf mois, établissant que les armes et équipements israéliens avaient aidé le gouvernement ivoirien à attaquer les forces de paix françaises stationnées dans ce pays, précise le journal. Et de rappeler qu'"Israël est déjà empêtré dans une crise avec les Etats-Unis à cause de ventes d'armes israéliennes à la Chine".


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com