ONU : Washington impose Bolton par décret !





La Maison-Blanche continue de soutenir le candidat du président George W. Bush, John Bolton au poste d'ambassadeur aux Nations-Unies et devrait le nommer dans les prochains jours par décret, faute d'accord du Sénat à sa nomination, ont indiqué hier des responsables de l'administration américaine. Le Quotidien-Agences "Nous pensons qu'il est celui qu'il nous faut à New York pour représenter les Etats-Unis à l'Onu", a déclaré le porte-parole du département d'Etat, Sean McCormack, alors que le Sénat bloque depuis plusieurs mois la candidature de Bolton. La position de cet ancien sous-secrétaire d'Etat chargé du désarmement a encore été affaiblie la veille lorsque l'administration a dû reconnaître qu'il avait "oublié" d'indiquer au Sénat avoir été interrogé dans le cadre d'une enquête sur les services de renseignements américains avant la guerre en Irak. Bolton "ne se rappelait pas avoir parlé avec l'Inspecteur général" du département d'Etat, a déclaré McCormack. Interrogé par le sénateur démocrate Joseph Biden sur cet entretien en juillet 2003, "il a consulté à nouveau ses dossiers et il s'est rappelé qu'il (lui) avait effectivement parlé". Selon un responsable du département d'Etat ayant requis l'anonymat, "il s'agit d'un honnête trou de mémoire". Faute d'accord du Sénat à sa nomination avant la fin de l'actuelle session parlementaire, George W. Bush va être contraint de le nommer par décret. Cette nomination ne sera valable que pour la durée de l'actuelle législature, c'est à dire jusqu'à janvier 2007. Le porte-parole de la Maison-Blanche Scott McClellan a clairement laissé entendre hier que le président Bush utiliserait cette prérogative, comme il l'a déjà fait pour des juges fédéraux dont la nomination était bloquée au Sénat.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com