César Allan: «Agréablement surpris»





• Vous êtes pour la première fois à Djerba, quelles sont vos impressions et comment avez-vous trouvé cette île ? C’est notre premier concert dans un pays arabe, réellement, j’ai été agréablement surpris de visiter ce pays paisible, calme et charmant. J’ai été au souk et j’ai fait le tour de quelques monuments et ça m’a vraiment plu. Pour une première expérience dans un pays arabe, je trouve cette expérience très intéressante et enrichissante. Je pense qu’on a goûté un peu au charme de cette île et qu’il y a encore des choses à voir, des mystères à découvrir... et même des expériences à vivre ! • Nous avons remarqué que vous avez choisi de focaliser votre musique sur des thèmes typiquement brésiliens ? C’est un choix mais je veux bien dire que cette musique coule dans nos veines. Je suis installé à Lyon depuis 1987, mais rien n’a changé car dès le début, j’ai choisi de porter à l’Europe notre musique brésilienne, une musique pleine de vie et de rythme... On présente la samba et les rythmes brésiliens du Nord-Est. Nous ne sommes pas indifférents aux autres musiques mais nous voulons sauvegarder la nôtre. • Vous êtes le leader du groupe, le guitariste, le chanteur, le parolier et le compositeur. Que peut-on savoir de plus ? Nous avons deux albums sur le marché, le premier intitulé «Musica Negra» sorti en 1996 et le deuxième intitulé «Trembala», sorti en 2003. Le troisième est encore en chantier. C’est vrai que je m’occupe aussi bien des paroles que des compositions mais notre groupe a choisi de s’ouvrir sur des compositions modernes mêlées à des notes de funk et nous avons collaboré avec des compositeurs de renom comme Zeca, Pagodinho, Chico César, Alcen Valenca et ce pour toucher le maximum de publics et satisfaire tous les goûts. J’espère que j’ai réussi à atteindre cet objectif à Djerba. I.A.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com