Les jeunes et le bonheur : “Il suffit de peu pour être heureux”





Rouspéteurs, râleurs et éternels insatisfaits: c’est l’étiquette qu'on colle généralement aux adolescents. A croire qu’ils ne peuvent jamais être pleinement satisfaits ! Qu’est-ce qui peut justement faire leur bonheur? Que demandent les jeunes pour vivre vraiment heureux ? Tunis- Le Quotidien Pour vivre heureux, il est nécessaire d’abord de savoir ce que l’on veut. Se fixer des objectifs dans la vie et faire des efforts pour y parvenir. Il se peut que chez un jeune débordant de vitalité, certaines choses, normalement subsidiaires, priment comme par exemple mener une vie de star avec plein d’argent et de confort. Il est possible aussi que ces jeunes n’ont pas la tête dans les nuages et qu’ils conçoivent le bonheur de manière raisonnable. Dhouha, 16 ans, garde les pieds sur terre. Tout ce qu’elle souhaite, c’est un minimum de soucis et un bien-être intérieur. “D’abord, pour vivre heureux il est essentiel de sentir une paix intérieure et d’être en très bonne santé. Moi, je me contente de peu. Si ma famille va bien, que je suis en bonne santé, que je réussis mes études et que j’ai l’occasion de sortir avec des amis pour me divertir. Je me sentirai déjà en train de nager dans le bonheur”, dit-elle. Atef, 19 ans, est aussi modeste que Dhouha. Le jeune homme pense qu’il sera heureux au fur et à mesure qu’il réalisera ses rêves. “Je ne rêve pas de devenir milliardaire ou célèbre. Mes rêves sont simples et réalisables. J’aspire à un poste stable qui me permettra d’avoir un revenu qui assure les frais essentiels. J’espère aussi pouvoir monter un petit projet en parallèle pour pouvoir me marier. Je souhaite aussi avoir la chance d’épouser une très jolie fille, issue d’une bonne famille et qui a un niveau intellectuel respectable. Si j’arrive à concrétiser tous ces points, je serai déjà très heureux”, dit-il. Samy, 18 ans, est plus romantique. La première chose qui le rendra très heureux est de trouver le grand amour. “Je veux être tellement amoureux et aimé au point d’avoir “mal” au cœur. L’amour est trop beau, si le cœur va bien, tout le reste ira bien. N’empêche que je rêve aussi d’avoir une bonne carrière professionnelle et surtout d’exercer un travail que j’aime. En troisième lieu, je souhaite être en bonne santé, que toute ma famille soit sans soucis et que j’aurais le minimum de problèmes possibles. Ainsi je serai sûrement très heureux”, dit-il. Mohamed, 19 ans, est altruiste. Il pense trouver son bonheur à travers le bonheur de sa famille. “J’espère pouvoir réussir professionnellement pour économiser une bonne somme d’argent capable de me donner l’occasion de me marier et de subvenir aux besoins de ma famille. Si je saurai rendre heureux ma femme, mes enfants et mes parents je serai à mon tour très heureux. Cela dit, je suis actuellement dépité à cause de ce qui se passe dans de nombreux pays arabes. Pour que mon bonheur soit complet, j’espère assister à une union arabe où tous les peuples arabo-musulmans réussiront à mettre la main dans la main et combattre la suprématie des Israéliens. Je souhaite aussi que le monde progresse sans guerre, sans terrorisme et sans bains de sang”, dit-il. Abir CHEMLI OUESLATI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com