Les jeunes et la vie en groupe : A chacun son astuce et cohabitation pour tous





Au sein d’un groupe, certains jeunes brillent comme des stars. Considérés comme «leaders» par leurs copains, leur astuce est de se faire toujours remarquer, voire s’imposer. D’autres en revanche, passent vraiment inaperçus. Modestes ou timides, ils préfèrent se faire tout petits. Comment les jeunes cohabitent-ils ensemble ? Tunis-Le Quotidien La bande de copains, c’est sacré à l’adolescence. Nombreux sont ceux qui ne peuvent pas circuler seuls. Ils voient à travers leurs amis, un alter-ego. Ils adoptent le même style, ont les mêmes goûts et paraissent quasi identiques. Les uns réfléchissent, prennent des initiatives et imposent et les autres suivent. A chacun son truc pour se faire une place. Mehdi, 20 ans, étudiant était un vrai timide quand il était au lycée. Avec ses amis, il n’avait pas une place spéciale. Depuis le jour où il a eu le titre d’étudiant, le jeune homme a enterré sa «modestie». Et... bye, bye le rouge qui monte facilement aux joues sous l’effet de l’adrénaline. Fini le temps de la timidité. Il adopte à présent un autre mode de vie dont le mot d’ordre essentiel est la sympathie. «Avant, je m’habillais n’importe comment et je me comportais de manière standard. J’étais adolescent et je n’avais pas encore vraiment confiance en moi-même. Il a suffit que je dépasse l’âge de l’adolescence et que je pénètre dans le monde universitaire pour prendre confiance en moi. Du coup, je m’occupe beaucoup plus de mon allure. Je me suis donné un genre sportif, je mets un parfum de marque et des lunettes de marque. Mis à part le côté look, j’ai appris à parler et à m’extérioriser. J’ai commencé à devenir populaire, j’ai l’élocution facile et je sais convaincre et surtout je garde toujours le sens de l’humour. Du coup, quand je ne maîtrise pas le sujet de la conversation au sein d’un groupe, je fais tout pour dévier le sujet et maîtriser la discussion. Cela marche, surtout avec les filles qui préfèrent toujours les hommes sympathiques. Quand il y a des filles, je raconte des histoires drôles, des anecdotes et cela marche à tous les coups», dit-il. Kaïs, 16 ans, lycéen est plutôt timide réservé. Le jeune homme n’est toujours pas dans la phase de l’action. Pour le moment sa timidité ne le laisse pas gagner du terrain. «Au fait, bien que je sois timide, j’arrive tout de même à être apprécié. Je n’aime pas trop briller et je préfère passer presque inaperçu. Si je m’intéresse à une fille, j’ai ma propre astuce, je joue sur le mystère, la discrétion et la serviabilité. Je mise sur les messages indirects. Je n’ai pas à me plaindre. Mes amis m’apprécient parce que je suis gentil et serviable et les filles apprécient ma compagnie du moment que je suis discret, gentil. Je suis tout de même assez sympathique», dit-il. Brahim, 18 ans, élève est un ultra sympathique, sa façon de se faire accepter par l’entourage est le sens de l’humour. «Vous ne pouvez pas imaginer le nombre de copains que j’ai. Je cohabite facilement avec tous les jeunes de mon âge, toutes catégories confondues. Dans mon quartier, avec les copains, j’ai vraiment la cote. Je suis toujours sollicité. Je pense que chacun a des atouts et c’est à nous d’en faire un réel avantage. Mon atout à moi, c’est mon sens de l’humour, je joue sur les blagues et les histoires drôles et du coup tout le monde aime être en ma compagnie. J’ai un autre atout : je ne m’énerve jamais. Même si je me retrouve dans une situation vraiment critique, je reste cool et cela me permet d’être toujours le meilleur des compagnons». Abir Chemli OUESLATI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com