Nucléaire : L’Iran calme le jeu





Téhéran-Agences Les Européens pourraient présenter aux Iraniens dans les prochains jours des propositions de coopération avec l'espoir de dissiper la menace d'une crise internationale en les convainquant de renoncer à reprendre des activités nucléaires ultra-sensibles. La République islamique, soupçonnée de vouloir se doter de la bombe atomique, est plus que jamais sous la menace d'être traînée devant le Conseil de sécurité de l'Onu depuis qu'elle a annoncé lundi la reprise de la conversion d'uranium. Les Européens espèrent que des propositions de coopération nucléaire, commerciale et politique, dissuaderont les Iraniens de mettre à exécution leur projet. Selon le dirigeant iranien en charge du nucléaire, Hassan Rohani, et un responsable du département d'Etat, ces propositions pourraient être remises aux Iraniens dès vendredi. Les Iraniens ont assuré qu'elles n'altèreraient pas leur détermination. La décision de redémarrer l'usine de conversion d'Ispahan est "irréversible", a déclaré Rohani. Cependant, l'espoir d'un arrangement après plusieurs jours de tensions a été ravivé quand Rohani a déclaré que la conversion pourrait ne recommencer qu'au début de la prochaine semaine iranienne, à partir de samedi, et non plus toutes affaires cessantes. Ce répit devrait permettre aux Européens de soumettre leurs propositions avant le redémarrage effectif d'Ispahan. L'Allemagne, la France et la Grande-Bretagne (UE3), mandatées par l'UE,s'étaient engagées à déposer leur offre d'ici au 7 août. L'annonce de la reprise de la conversion, difficilement compréhensible pour les Européens à quelques jours de la remise des offres, a remis en cause ce plan. Les Européens ont mis en demeure les Iraniens de renoncer, faute de quoi ils entreprendraient "d'autres types d'actions", un euphémisme pour un recours possible au Conseil de sécurité.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com