E.S.T. : Plus de droit à l’erreur





Les temps sont durs à l’Espérance. Les résultats insuffisants obtenus en Ligue des Champions et le revers essuyé contre le néo-promu en Championnat ne répondent pas aux aspirations du clubs et seule une victoire demain face au Zamalek redonnera le sourire aux fans sang et or. Mais si la colère est perceptible au niveau des supporters, du côté du staff technique on garde encore l’espoir de voir l’équipe retrouver son allant dès ce dimanche car tous les blessés, ou presque ont été récupérés à l’image de Zaïem, Chaâbani, Belhaj et Olivier et l’ensemble des joueurs cherche à se ressaisir car il s’agit peut être là de la dernière occasion de «sauver sa peau» dans cette Ligue des champions. Mrad Mahjoub, toujours aussi optimiste invoque depuis le début de la préparation l’instabilité de l’effectif et le problème d’intégration des nouveaux mais a promis une belle prestation demain face au Zamalek. Au cours de cette semaine il a cherché surtout à fuir la pression du public en programmant un stage bloqué dans un hôtel à Gammarth et des séances d’entraînement entre Radès, El Menzah et le Parc B, le matin. Tous les aspects du jeu ont été revus et corrigés, le plan d’attaque est prêt et les joueurs sont décidés de se racheter. * En 3-5-2 Sur le plan technico-tactique, Mrad Mahjoub et Belhassen Meriah, composant avec le retour des titulaires, à l’exception de Seghaïer, blessé et Melki suspendu ont mis sur place un dispositif susceptible de valoir les meilleures satisfactions mais qui prend aussi en considération le profil de l’adversaire égyptien et la forme actuelle des joueurs sang et or. Ainsi, il a été décidé d’aligner le trio Nwaneri, Chaâbani et Mathias dans l’axe de la défense pour donner plus de liberté au duo Yaken et Clayton qui évolueront en excentrés portés vers l’offensive question de créer un surnombre dans les couloirs. Dans l’entre-jeu, nous retrouverons Belhaj, Zaïem et Olivier alors qu’en attaque, le duo Zitouni - Dos Santos sera recomposé. Reste bien sûr à espèrer que les automatismes soient assez bien huilés et que les avants soient assez lucides pour concrétiser sur le terrain toutes les bonnes intentions. En tout cas les Sang et Or n’ont plus droit à l’erreur et ce match face au Zamalek pourrait constituer un vrai tournant dans la vie du club, dans un sens ou dans l’autre. Jamel BELHASSEN


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com