Augmentation du nombre des GI’s tués en Irak : La colère gronde aux USA





Le Quotidien - Agences La colère contre la guerre en Irak grondait parmi le public venu assister avant-hier à Cleveland (Ohio), dans le nord-est des Etats-Unis, à une cérémonie en hommage à 14 Marines originaires de la région, tués mercredi en Irak. L'Ohio est en train de devenir l'un des Etats ayant payé le plus lourd tribut à la guerre en Irak, aux côtés de la Californie et du Texas. "Nous devons partir d'Irak", lançait Pat Maffo, un habitant de Cleveland. "Je ne pense pas que nous aurions dû aller en Irak", renchérit Chuck Judd, un policier. "Au début, je pensais que la guerre était une bonne chose, mais maintenant je veux que les soldats rentrent à la maison", dit Dave McVean. "Mais je sais que si nous rentrons trop tôt, il pourrait y avoir une guerre civile. Et en même temps, j'ai peur que cela s'achemine vers un autre Vietnam", confie-t-il, désorienté. Dennis Kucinich, un élu démocrate de l'Ohio qui s'était présenté à la présidentielle et avait fait de son discours anti-guerre le centre de sa campagne, a estimé avant-hier qu'il était trop tôt pour évaluer les conséquences de ces derniers événements. "Nous montrons notre soutien et notre amour aux soldats quelles que soient nos opinions", explique Kucinich. "Ce n'est pas le moment, mais le temps viendra pour ces questions», a-t-il déclaré. Jane Campbell, la maire démocrate de Cleveland interrogée sur le bien fondé de l'envoi de troupes en Irak, a répondu: "Si nous nous étions sacrifiés pour des écoles et des hôpitaux, ça aurait été une noble cause".


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com