Pourparlers avec la Corée du Nord : Vers un échec annoncé





Le Quotidien - Agences Le négociateur américain aux pourparlers multilatéraux sur le nucléaire nord-coréen, Christopher Hill, a évoqué la possibilité d'un échec, hier au douzième jour des négociations marathon à Pékin, mais a rejeté une suspension des discussions. "Si nous ne réalisons pas de progrès, nous n'allons pas rester", a déclaré à la presse le secrétaire d'Etat adjoint pour le Pacifique et l'Extrême-Orient, peu avant de rejoindre une rencontre avec la délégation chinoise préalable à la reprise des discussions multilatérales. "Si nous ne restons pas, il nous faudra trouver comment nous n'allons pas être là... Il nous faudra discuter des manières de conclure cela", a-t-il ajouté. Mais Hill a rejeté l'idée de suspendre les discussions : "Une suspension est une sorte de scénario de mise à mort. C'est une idée que nous voulons absolument pas", a-t-il déclaré. "Il y a eu un certain progrès (jusqu'à présent) et nous ne voulons pas voir ce progrès s'échapper... Nous avons grimpé cette colline et nous ne voulons pas redescendre toute la pente", a-t-il dit. Vendredi soir, au bout de la onzième journée de discussions, les pourparlers étaient toujours dans l'impasse, la Corée du Nord refusant de signer un document approuvé par les cinq autres pays (Corée du Sud, Etats-Unis, Chine, Japon et Russie) et qui propose le démantèlement de ses installations nucléaires en échange d'une aide économique et d'une normalisation des relations avec les Etats-Unis et le Japon.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com