Orchestre Karlsruhe : Du bon et une déception





On s’attendait, avant-hier soir, à un concert de la musique symphonique qui devait être animé par le groupe allemand «Orchestre Karlsruhe», en compagnie de la jeune allemande d’origine tunisienne, Yasmine Azaïez. Hélas, on ne sait par quel malentendu, la troupe allemande s’est produite toute seule à l’Amphithéâtre romain de Carthage, malheureusement, pour quelques dizaines de fans. Dans sa 41ème édition, le Festival international de Carthage aurait pu éviter certaines anomalies, comme celle qui s’est passée avant-hier. Tout le monde s’attendait, en effet, à un récital au cours duquel la troupe allemande : «Orchestre Karlsrube», allait se produire en compagnie de la jeune et talentueuse virtuose du violoncelle, allemande d’origine tunisienne, Yasmine Azaïez. Mais à la grande surprise générale, la troupe allemande a présenté son récital sans la jeune tunisienne. Pis encore, l’«orchestre Karlsruhe» qui, pourtant réputé être l’une des troupes les plus respectées en Allemagne et en Europe, a présenté un récital de musique symphonique de haute qualité, mais pour des gradins presque vides. Un autre fait qui pose, sur un autre plan, le problème d’adaptation de certains concerts aux espaces dans lesquels ils sont programmés. Pour parler du récital proprement dit, disons que, malgré les anomalies précitées, la prestation de la troupe allemande a été honorable. Pas moins d’une cinquantaine de musiciens ont pris part à ce récital. Les musiciens allemands ont visité les plus grands répertoires de la musique classique, composés entre le 19ème et le 20ème siècles. Le récital qui a démarré vers 22h10, a plongé l’assistance — pourtant maigre — dans un calme contemplatif. Les musiciens allemands ont commencé leur répertoire par interpréter l’«Ouverture Heboïdem», un très célèbre répertoire du grand compositeur Mendelssohn. Ensuite, ils ont visité le : «Concerto pour violoncelle» et : «Orchestre M-majeur» de Hayden, avant de terminer ce récital d’environ deux heures par la «Symphonie N° 2» de Beethoven. * Regret Durant le récital, la soliste Uta Zenke a interprété le rôle de soliste que Yasmine Azaïez était sensée assurer. Selon la jeune soliste allemande, que nous avons interrogée après le concert, il y aurait eu un malentendu qui a empêché la jeune virtuose d’origine tunisienne de jouer avec la troupe «Yasmine s’est pourtant présentée avant le concert, mais nous ne l’avions pas programmée dans le répertoire que nous devions interpréter. Nous aurions souhaité jouer avec elle», ajoute la jeune soliste allemande. Force est de souligner, au passage, que malgré l’absence de Yasmine, le récital d’avant-hier soir, a tenu toutes ses promesses. La troupe allemande a été égale à elle-même tout au long du concert. Seule ombre au tableau, l’absence très remarquée du public et, aussi, de Yasmine Azaïez qui a été une fausse note durement ressentie par le public. Ousmane WAGUE


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com