Festival International de Musique Symphonique : Cerise andalouse sur le gâteau





Le rideau tombera, samedi 20 août, sur la vingtième édition du Festival international de musique symphonique d’El Jem. Au menu de cette soirée de clôture, un récital qui sera animé par Juan Carmona, en compagnie de l’orchestre symphonique tunisien, sous la direction de Ahmed Achour. Après la belle prestation des musiciens américains de la troupe de «New Orléans Harmonettes», samedi dernier et la programmation, à l’improviste, d’un récital qui sera animé par l’orchestre de l’Université Karlsruhe, ce jeudi, «Sofonia Flamenca», une composition de Juan Carmona et l’orchestre symphonique tunisien de Ahmed Achour clôtureront cette vingtième édition du Festival international de musique symphonique d’El Jem. Durant ce récital, Juan Carmona interprétera ses nouvelles œuvres, tirées de son récent répertoire «Sofonia Flamenca». Il s’agit de : «Œuvre pour guitare flamenca» et «Orchestre classique». Ces œuvres ont été déjà interprétées, avec divers autres orchestres tels : l’orchestre des pays de Savoie et l’orchestre philharmonique de l’Opéra de Marseille et l’orchestre de l’Opéra de Toulon. La prestation de Juan Carmona à El Jem s’inscrit, en effet, dans le souci de retrouver les diverses compositions des musiciens de l’Afrique du Nord, terre de ses ancêtres et de s’abreuver à la source où encore on trouve les traces de la musique andalouse. * Rencontres La prestation de Juan Carmona en compagnie de l’orchestre symphonique tunisien sera synonyme d’une rencontre inédite entre la musique symphonique tunisienne et celle de l’Europe occidentale héritée de la dynastie des Habichuelas de Grenade. En effet, et afin que cette retrouvaille tienne toutes ses promesses, l’Orchestre symphonique tunisien présentera des compositions classiques de la pure tradition andalouse. On y trouvera une véritable conjugaison entre la musique écrite et celle improvisée. Fidèle au Festival d’El Jem, l’Orchestre de musique symphonique tunisien, a, depuis sa création en 1969, animé de nombreux concerts et pris part à toutes les éditions de ce Festival de musique symphonique. L’Orchestre de musique symphonique tunisien a également accueilli en son sein plusieurs solistes et chefs d’orchestre des différents pays de réputation internationale à l’instar des français Olivier de Willeincourt, Christian Chabret, Laure de Bressis... Ousmane WAGUE


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com