Le chef de la police britannique : «Le quartier financier de Londres, prochaine cible»





Les terroristes frapperont probablement dans le quartier financier de Londres et ont déjà examiné le secteur pour déterminer des cibles éventuelles, affirme un chef de la police britannique cité par le «Financial Times» d’hier. Londres-Agences Connue sous le nom de City, le coeur économique de la capitale britannique abrite des centaines de sièges sociaux, de banques, de compagnies d'assurance, cabinets d'avocats et d'autres institutions financières telles que la Bourse et la Banque d'Angleterre, le tout disposé sur un réseau de rues étroites. La station de métro d'Aldgate, l'une des cibles des attentats du 7 juillet qui avaient fait 56 morts dont les quatre kamikazes, est située à la limite est de ce quartier. Selon James Hart, le commissaire responsable de la police dans la City cité par le «Financial Times», il y a eu une «reconnaissance hostile» du secteur à plusieurs occasions depuis les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. «Tout groupe terroriste qui réussit a d'abord procédé à une reconnaissance de ses cibles. Il ne fait aucun doute que nous avons été soumis à cette surveillance, et que celle-ci a pu être perturbée avec succès», déclare Hart au quotidien économique londonien sans plus de précisions. Si la police n'a procédé à aucune interpellation en relation avec cette reconnaissance, Hart ajoute sans donner de détail sur ces opérations de police qu'elles ont fourni des informations aux différents services de renseignement britanniques. La sécurité dans la City a été renforcée dans les années 1990 après une série d'attentats de l'Armée républicaine irlandaise (IRA). Mais James Hart avertit que d'autres attentats terroristes y sont probables. «Regardez le nombre de fois où l'IRA a frappé. Je crois qu'un autre attentat tient davantage à la question du quand qu'à celle du si», souligne le commissaire londonien. Pour James Hart, parmi les cibles potentielles des terroristes figurent «tous les endroits où ils (les terroristes) peuvent causer le maximum de dégâts aux systèmes financiers de la City et où ils peuvent associer ces dégâts à des pertes humaines élevées et à des perturbations maximales».


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com