Nucléaire nord-coréen : Séoul minimise le différend avec Washington





Le Quotidien-Agences La Corée du sud s'est employée hier à minimiser un différend avec les Etats-Unis après qu'un ministre sud-coréen eut soutenu la revendication de la Corée du nord à possèder des installations nucléaires civiles. Le ministre sud-coréen chargé de l'Unification, Chung Dong-Young, avait déclaré jeudi que "l'exigence de la Corée du Nord d'être autorisée à poursuivre un programme nucléaire pacifique devrait être acceptée car c'est son droit fondamental". Il avait reconnu des "vues différentes" de celles des Etats-Unis sur ce point au centre des négociations destinées à convaincre Pyongyang de renoncer au nucléaire et à l'arme atomique. Le ministère des affaires étrangères a expliqué hier que Chung expliquait ce à quoi Pyongyang pourrait avoir droit si le régime stalinien rejoignait le traité de non prolifération et observait d'autres obligations internationales. "Notre polisition officielle est que la Corée du Nord pourrait s'engager dans des activités nucléaires civiles si et lorsqu'elle aurait abandonné ses programmes d'armement, serait revenue au sein du TNP et observerait les clauses de sauvegarde de l'AIEA" a dit à la presse le chef de la section du ministère des affaires étrangères chargé du dossier nucléaire, Cho Tae-Yong.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com