Retrait de Gaza : Le Hamas annonce la couleur





Un des principaux chefs du Hamas, Mahmoud Zahar, a affirmé hier que le mouvement ne renoncerait pas à ses armes après le retrait israélien de Gaza, qualifiant de "criminels" les appels du dirigeant Mahmoud Abbas au désarmement des groupes palestiniens. Le Quotidien - Agences "Cette armée continuera à défendre la patrie aussi longtemps qu'un seul pouce de la Palestine restera occupé", a déclaré Zahar dans une allocution lors d'une cérémonie clôturant à Gaza une session de formation militaire pour des combattants d'Ezzedine Al-Qassam, la branche armée du Hamas. "Ces armes resteront entre ces mains pures, sur les toits et les arbres et derrière les murs afin de protéger la terre et le citoyen", a-t-il ajouté. "Il est criminel de prétendre qu'il existe une seule arme légitime", a encore affirmé Zahar en se référant aux déclarations faites mardi au Parlement par Abbas selon lesquelles la seule arme "légitime", celle de l'Autorité palestinienne, doit rester après le retrait israélien de Gaza qui commencera dans quelques jours. Dans son discours, Abbas avait également exhorté les groupes armés à cesser leurs tirs de roquettes sur Israel après le retrait et à mettre fin "à toute présence armée dans la rue". "Ces hommes vont entraîner d'autres pour que tous les Palestiniens deviennent des moujahidine (combattants) et libèrent toute la Palestine", a ajouté Zahar, acclamé aux cris d'"Allah Akbar" (Dieu est le plus grand) par des dizaines de sympathisants du Hamas. "C'est un crime de dire qu'il faut démanteler ces organisations", a-t-il ajouté à propos des brigades Ezzedine Al-Qassam. Se référant aux combattants armés du Hamas, il a affirmé qu'ils "seront fiers et remplis d'orgueil en entrant dans Netzarim", une des colonies juives promises à l'évacuation. Dans une menace à peine voilée à l'adresse de l'Autorité palestinienne, il a affirmé en montrant du doigt des combattants du Hamas: "c'est un modèle des brigades invincibles d'Al-Qassam, nous espérons que personne à part les juifs n'aura à subir leur puissance". "C'est ce modèle qui a provoqué le départ de l'occupation et non pas les ivrognes qui célèbrent avec leurs armes dans la rue", a-t-il ajouté. Zahar a en outre affirmé que le Hamas entendait fêter "de la façon qu'il juge appropriée" le départ de l'armée israélienne et des colons de la bande de Gaza après 38 ans d'occupation. "L'occupation va fuir de notre terre et nous entendons fêter cela par tous les moyens et nous ne demanderons d'autorisation à personne", a-t-il ajouté en référence à l'Autorité palestinienne.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com