C.A. : L’austérité, nouvel art de vivre !





Après les généreuses et parfois même ruineuses politiques dépensières, le Club Africain a opté pour la voie opposée : rigueur et réserve qui cultivent un nouveau souci de ne pas jeter de l’argent par la fenêtre. Ce début de saison semble ainsi apporter la preuve qu’il ne suffit pas de “semer” du fric aux quatre vents pour croiser le chemin de la réussite. Et c’est dans la foulée de l’intersaison qui l’a vu dépenser le moins, donnant parfois l’impression d’une inhabituelle avarice que le Club Africain réussit son meilleur début de parcours. Fini le temps des investissements à fonds perdus sur des cas pathologiques passés à la postérité comme autant d’inconcevables et sordides grossières bourdes: Tarak Salem, Achraf Ben Jdidia, Hichem Ben Khaled, Bouzayène Radhouane, pour ne citer que ceux-là précisément qui ne remontent pas à des temps immémoriaux. Les tambours d’un ridicule marketing ne retentissent plus du côté du Parc “A”. Et s’il y a du poignon à prendre, ce n’est plus dans ces lieux-là qu’on va le trouver. Le dernier joueur à s’en apercevoir a été l’ancien attaquant de l’Etoile S.S et de l’E.S.Zarzis, Aymen Bouchhioua. Son recrutement était donné pour certain en début de semaine. Mardi, il débarqua même au Parc Mounir Kébaïli mais il y a eu dix mille dinars de différence entre l’offre des uns et les prétentions de l’autre, si l’on en croit certaines sources. Donc, l’opération n’a pas été finalisée, quand bien même le club de Bab Jédid aurait besoin d’un sang nouveau dans le secteur offensif. Non pas que celui-ci ne marque pas, Dramane (2 buts un par match) et Selliti (2 buts aussi, réussis à Kairouan) ayant ouvert de belle manière leur compteur, mais plutôt parce qu’une blessure ou une suspension qui peut arriver à tout moment réduit sensiblement les possibilités de choix offerts devant Youssef Zouaoui. Ainsi, Nabil Missaoui est-il contraint, pour des problèmes au ménisque, de marquer une pause de trois semaines et, du coup, un attaquant titulaire, va manquer à l’appel face au CSHammam-Lif (3e journée) puis à Gafsa (4e j). Anis Karoui et Maher Ameur ne présentent pas des solutions suffisamment rodées alors que la dernière recrue cotiste Maher Ghanem paraît trop jeune pour ce genre de responsabilités. En tout cas, sans tambour ni trompette, le CA revu et corrigé par Youssef Zouaoui effectue le meilleur début de saison parmi le quatuor habituel des favoris, même si certains rappellent qu’il n’a joué que contre deux ensembles aux ambitions limitées. Mais que de clubs avaient perdu le titre justement en accumulant les contre-performances devant ce genre d’adversaires. * Tirage de la Ligue arabe Le 19 août sera effectué au Caire le tirage au sort du premier tour de la Ligue arabe. Le Club Africain, qui y sera représenté par MM. Chérif Bellamine et Mounir Balti, connaîtra à l’occasion son premier adversaire dans une compétition où il nourrit beaucoup d’ambition, ces joutes arabes représentant une providentielle panacée pour donner une peu d’air aux finances du club. Test contre le Nahd Le Club Africain dispute cet après-midi, à partir de 18h30, au stade Chédly Zouiten un match amical contre les Algériens de Husseïn Dey qui se trouvent en stage en Tunisie. * Les défis des recettes et de Selliti Le 21 août, devant le Club Sportif d’Hammam-Lif à El Menzah (3e journée en Ligue 1), le C.A va s’employer à améliorer sa gestion du flux des recettes aux guichets, en se montrant plus rigoureux. L’expérience du match inaugural (le 31 juillet contre l’ESZarzis) a suscité beaucoup d’interrogations, près de 30 mille supporters ne rapportant que 52 mille dinars. De son côté, Mohamed Selliti, qui a signé dimanche dernier, à Kairouan, le premier doublé de la saison cherchera à grossir son butin: 41 buts marqués jusque-là en L1 (ancienne Nationale A) sous les couleurs de trois associations: O.Béja, Stade Tunisien et Club Africain. S.R.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com