Khaled Ben Yahia : «Je conseille aux joueurs moyens de partir»





Khaled Ben Yahia sera-t-il le messie tant attendu par les fans sang et or afin de sortir le club de Bab Souika de l’impasse délicate dans laquelle il s’est enlisé en ce début de saison? Ce qui est certain, c’est que l’ancien libéro de charme de l’Espérance bénéficie du soutien de la plus large frange des supporters qui étaient plusieurs milliers à assister à la première séance qu’il a dirigé au parc B». Vendredi et ponctuel telle une horloge suisse, Khaled Ben Yahia a entamé sa séance à 18 heures précises. Il l’a dirigé avec beaucoup de poigne, poussant sans cesse ses joueurs à se surpasser tout en corrigeant les gestes défectueux ou pour replacer un joueur distrait. Il y a donc quelque chose qui a changé dans un parc «B» où de nouveau la sérénité a succédé au climat de tension latente qui y planait auparavant. Pour ce qui est des prestations futures et de l’avenir proche de l’Espérance, Khaled Ben Yahia fait preuve d’un optimisme certain. • Qu’est-ce qui a changé en Khaled Ben Yahia depuis sa première expérience à l’Espérance? Je pense que j’ai beaucoup mûri, que je suis moins impulsif et plus raisonnable qu’auparavant. Je crois que l’environnement sportif est beaucoup plus complexe que je ne le croyais et le métier d’entraîneur est très compliqué. C’est pour cela que tout en restant égal à moi-même, tout en demeurant droit comme je l’ai toujours été; il faut que je m’adapte à l’hypocrisie sportive existante. • Mais tu es aussi revenu à l’Espérance à un moment très délicat avec une grosse crise de résultats. Est-ce un sacrifice de ta part ou une mission-suicide? Non, ce n’est ni un suicide ni rien de cela ! Je suis revenu à mon club de toujours, un club que je connais sur le bout des doigts puisque j’y ai passé toute ma vie sportive. Personnellement, je crois que l’Espérance possède les moyens humains et matériels nécessaires pour redresser la barre et renouer avec un cycle de résultats positifs. • Cela fait seulement quelques jours que tu es à l’Espérance mais tu suis l’équipe depuis quelque temps. Quelles sont les carences dont elle souffre? Ecoutez, les carences et les insuffisances existent toujours et c’est pour cela qu’on travaille quotidiennement à les combler. Cependant, je dois dire aux joueurs ceci : si l’un d’entre eux n’est pas techniquement bon, ni surtout mentalement capable de s’élever à un certain niveau, je lui conseille tout simplement de partir et de ne pas rester à l’Espérance. Car il ne fera que perdre son temps. • Pouvez-vous nous citer quelques noms? Laissons le temps faire son œuvre. Je ne peux pas dire aujourd’hui quel(s) joueur(s) n’ont aucun espoir de jouer à l’Espérance, mais le tri se fera normalement au moment opportun. • Vous allez être confronté à une obligation de résultat et, dès samedi prochain, vous devez rencontrer l’Etoile pour le compte de la Ligue des champions? Le problème actuel est que nous devons gérer un calendrier infernal avec une succession de rendez-vous particulièrement importants. Pour ce qui est du match contre l’Etoile, la pression pèsera beaucoup plus sur notre adversaire que sur nous. C’est l’Etoile qui sera plus stressée car nous avons tout à gagner et rien à perdre. • N’as-tu pas l’impression que les supporters de l’Espérance sont plus que jamais derrière leur club? C’est cela qui est formidable. Car c’est dans la difficulté que l’on retrouve le véritable grand public; et le public de l’Espérance est conscient des difficultés actuelles de l’équipe. C’est pour cela que je lui dis que l’Espérance retrouvera d’ici peu son lustre, et ainsi nous aurons tous ensemble relevé le défi. Ce serait un truc extraordinaire et notre mérite à tous ne sera que plus grand… Abdellatif


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com