E.G.S.G.-E.S.S. (1-0) : Les Sahéliens sans génie créateur





A voir l’état d’hébétude des supporters étoilés à l’issue du match retard qui opposait leurs favoris aux Sudistes d’EGSS, on dirait qu’ils étaient à un enterrement ! C’est dire que la déception était manifestement à son comble dans le camp des Sahéliens non seulement pour la défaite, essuyée devant un adversaire généreux et surtout motivé, mais pour la manière de jouer d’une formation étoilée amorphe et sans âme. A l’exception en effet de quelques rares tentatives individuelles par le biais notamment de Marouène Bokri, les protégés de Bazdarevic n’ont à aucun moment donné l’impression de maîtriser leur sujet ou de dominer leur vis-à-vis. C’est au contraire ces derniers qui ont paru mieux en jambes et agressifs, dans le bon sens du terme, faisant preuve d’un engagement physique sans faille qui a mis en difficulté les Sahéliens à l’image d’un Mohamed Jedidi toujours aussi loin de sa forme optimale, d’un Chaker Zouaghi passif, d’un Khaled Melliti désordonné, et d’un Ahmed Hammi qui tarda à revenir à son top niveau et d’un Marouène Bokri le plus souvent trop individualiste. * La faillite du milieu étoilé Les hommes formant la ligne médiane sahélienne n’ont pas trouvé la faille, encore moins la solution idoine pour contourner un milieu et une défense gafsiens regroupés et volontaires à souhait. Ils ont abusé des passes longues, balançant des balles pratiquement inutilisables à destination de leurs attaquants Jedidi et Opara. Une “tactique” qui a fait le bonheur de l’athlétique défense sudiste. Le protégés de Farid Ben Belgacem ont érigé deux rideaux compacts, renforçant particulièrement leur milieu. Il était clair qu’ils comptaient énormément sur les contres et les balles arrêtées. Cette option aura été finalement payante, dans la mesure où il sont parvenus à ouvrir le score à la suite d’un contre favorable orchestré par Naïm Berrebat dont le geste technique, une talonnade, a profité à Hamza Ladab qui a prolongé sur la tête de Yao Kouamé (70’) rentré neuf minutes plus tôt. Le formidable heading de ce dernier a laissé le gardien étoilé pantois, sans réaction! Les partenaires de Seif Ghezel n’ont pu dès lors se relever. Gagnés par la nervosité, ils ont tout simplement perdu le nord, sinon toutes leurs sensations ... Formations - EGSG : Kefi, Barhoumi, Bannani, El Ahmadi, El Ghoul, Tajouri (Ladab), Zarrouk, Chihi, Berrebat, Lachkham (Kouamé), Bakari (Khemila). - ESS : Austin, Ben Mohamed, Arouri, Ghezel, Sallami, Hammi, Chaker Zouaghi (Chikhaoui), Bokri, Melliti (Ben Nasr), Jedidi, Opara (Silva). Mansour AMARA


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com