Consommation : L’indice des prix n’a augmenté que de…0,2% !





Le Conseil d’administration de la Banque centrale, qui vient de se réunir sous la présidence de M. Taoufik Baccar, le Gardien du Temple, a présenté les résultats (nous allions dire performances) de l’économie tunisienne durant les 7 premiers mois de 2005. Parmi les données présentées, un indicateur intéresse particulièrement nos concitoyens: l’indice des prix à la consommation. Tunis - Le Quotidien Facteur particulièrement complexe, l’indice des prix est certainement l’une des meilleures expressions de la bonne gérance de l’économie tunisienne puisqu’il prend implicitement en ligne de compte tout ce qui fait cette économie, à commencer par les facteurs exogènes comme le prix du brut mais aussi du comportement des secteurs. Sur le plan monétaire, l’agrément M3 a évolué au terme du premier semestre 2005 au taux de 3,6% contre 4,8% pour la même période de l’an passé. Du côté des contreparties, les concours à l’économie ont progressé au même taux que l’an passé, soit 4%. Des taux normaux, si l’on ose dire. Sur le marché monétaire, la Banque centrale est intervenue pour injecter une enveloppe moyenne de 612 MDT, en juillet 2005, contre 415 MDT le mois précédent. Le taux d’intérêt au jour le jour sur le marché interbancaire a continué à fluctuer entre 4,97% et 5,03% et le taux moyen s’est maintenu à 5%. Une moyenne qui permet largement la manœuvre si la nécessité s’en présentait. Au mois de juillet, l’indice des prix à la consommation a augmenté de 0,2% par rapport à celui du mois de juin contre 0,4% le mois précédent. Au terme des sept premiers mois de l’année, le taux d’inflation s’est situé à 1,4% contre 4,7% pour la même période de l’an passé. Un retour aux sources, en somme. Sur le marché des changes, le dinar a enregistré, depuis le début de l’année et jusqu’au 11 août, une dépréciation de 8,8% par rapport au dollar américain et une appréciation de 0,2% vis-à-vis de l’euro. Pour tout dire, l’économie tunisienne continue à souligner sa stabilité et sa capacité de résistance. Et c’est pour cela qu’en bout de chaîne, nos concitoyens disposent d’un tel indice des prix. M.A.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com