Informatique : La BFI continue à faire l’exemple !





Déjà un an après avoir remporté un marché de télécompensation bancaire en Afrique centrale, la Société d’ingénierie informatique BFI vient de décrocher un autre marché en Algérie. La société continue à faire l’exemple en matière de l’exportation du savoir-faire tunisien dans le domaine de l’informatique. Tunis - Le Quotidien Signé au début du mois courant, le contrat relatif au marché de télécompensation bancaire en Algérie, permettra à la société de vendre sa solution pour la dématérialisation des moyens de paiement “Barberousse” aux banques algériennes. Le contrat lui ouvrirait, par ailleurs, la porte pour faire intégrer d’autres solutions de télécompensation sur le marché algérien. Ce nouveau contrat, dont le montant est de près de trois millions de dinars, témoigne de l’évolution du savoir-faire tunisien en matière de l’ingénierie informatique, qui connaît depuis quelques années une évolution remarquable. Ce même contrat permettrait à la BFI de conquérir le marché maghrébin qui représente un potentiel d’investissement important dans ce domaine, et ce, après avoir “envahi” le marché de l’Afrique centrale, il y a un an. En effet, la société” a été sélectionnée, en août 2004 par la Banque Mondiale, suite à un appel d’offres international pour la réalisation d’un projet de télécompensation bancaire auprès de six banques des pays de l’Afrique centrale. Ce contrat était un événement historique et représentait un premier pas vers l’internationalisation pour la BFI qui était en concurrence avec d’autres sociétés européennes bien plus développées sur le plan financier. C’est ainsi qu’elle a commencé à se forger une place prépondérante sur le marché africain et même à l’échelle internationale, puisque ses solutions informatiques sont, aujourd’hui, exploitées par certaines banques françaises. En Tunisie, la société BFI a été à l’origine de l’installation du système de télécompensation bancaire auprès de certaines banques tunisiennes, et a contribué à la réalisation d’autres projets au profit de la Banque Centrale de Tunisie. Actuellement, la société est en train d’installer un nouveau système de services bancaires en ligne pour le compte de l’Arab Tunisian Bank. Toute ces activités ont permis, en effet, à la BFI d’enregistrer une croissance remarquable au niveau de ses résultats en 2004. Une croissance devrait persister pour l’exercice en cours. Avec ses efforts pour exporter ses solutions au delà des frontières, la société BFI fait un bon exemple à suivre pour d’autres SSII tunisiennes. Mohamed ZGHAL


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com