Tunis : Et si l’amant n’était autre que le beau-frère ?





Cravachant dur à l’étranger pour gagner sa vie, il fut remplacé par son frère dans le lit conjugal. Une affaire d’adultère qui allait finir dans le sang... Tunis - Le Quotidien Les deux vieillards du quartier ont pris place comme à l’accoutumée entre les deux arbres qui couvrent par leurs branches la seule épicerie du coin. De temps en temps, ils répondaient par des mouvements de tête aux saluts des passants et replongeaient dans leur discussion qui portait ce jour-là sur la disparition d’une femme mariée connue jusqu’ici pour sa bonne conduite. Les deux vieillards se demandaient si cette affaire ne cachait pas une autre beaucoup plus grave d’autant que du côté de la famille de cette femme, on garde un silence total, comme pour cacher un secret d’une extrême gravité. Il faut dire que les interrogations des deux vieillards n’ont pas tard à trouver des réponses. L’épicier qui a ouvert sa boutique est venu lever le mystère sur cette affaire. Etant mariée à un homme travaillant à l’étranger, l’épouse en question vivait avec sa belle famille. Son beau-frère, un instituteur, veillait sur elle et subvenait à tous ses besoins. Chose qui rassurait l’époux contraint de passer des mois et des mois loin d’elle. Bien évidemment dans ce quartier populaire de la capitale, les bonnes valeurs sont de mise. On évolue, en effet, dans un environnement très conservateur et très réservé. Donc, il était quasi impossible de soupçonner la moindre dérive. Alors, lorsque la nouvelle est tombée, tout le monde dans le quartier a été plus que surpris. Il s’agit justement d’un véritable drame. L’épouse et son beau-frère se sont enfuis ensemble vers une destination inconnue. Du coup, le mari informé, a pris ses cliques et ses claques avant de retourner à la hâte au bercail. A vrai dire, après mûres réflexions, les membres de la famille ont décidé de ne pas informer les agents de l’ordre afin d’éviter un scandale dont les retombés sont imprévisibles. Néanmoins l’époux qui a réussi à localiser l’endroit où se sont réfugiés les deux amants, n’a pas hésité le moindre instant à aller se venger pour son honneur bafoué. Armé d’un couteau, il les a surpris dans cette maison occupée au cours de l’année scolaire par le beau-frère. Il s’en prit au départ à sa femme lui assenant deux coups de couteau, avant d’être neutralisé par son frère qui a réussi à le désarmer et l’attacher avant de quitter les lieux. La gravité de blessures de l’épouse ont obligé cependant l’époux et l’amant à la transporter dans un hôpital où ils ont été arrêtés par les auxiliaires de la justice ayant entre temps, en vent de la bagarre qui a éclaté entre les trois protagonistes dans cette affaire. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com