L’Abécédaire de la Saison 2005-2006 : Pour une saine émulation





Placée sous le signe de la sagesse au vu du calme qui a régné lors du mercato d’été, la saison 2005-2006 doit être aussi celle de la transparence et de la saine émulation. Une saison qui verra l’équipe nationale lutter sur le double plan continental et mondial, tout comme nos clubs les plus représentatifs en coupes africaines. En tout cas le dernier exercice a été tellement «souillé» par les réserves à répétitions qu’on a tous envie aujourd’hui de vivre un championnat où tout se joue sur le terrain et sans polémique aucune. Et bonne chance à tous. A comme Argent : Après des saisons de folie furieuse de la part de nos clubs, voilà que les responsables se serrent la ceinture et empruntent la voie de la sagesse au niveau des défenses : Pas de recrutements onéreux ni de stages coûteux à l’étranger. Pourvu que ça dure. B comme Boumnijel : Le doyen de nos joueurs sera encore là pour une nouvelle saison. Il servira de nouveau d’exemple aux jeunes gardiens, comme Bazdarevic le nouvel entraîneur étoilé ou comme Benzarti Faouzi appelé à calmer ses ardeurs. C comme Champion et comme C.S. Sfaxien : Le club sudiste qui a connu une saison 2005 exceptionnelle cherchera à continuer sur la même lancée malgré le départ de quelques titulaires. D comme Dirigeant : Celui-ci doit être conscient du rôle qu’il est censé jouer du bord de la touche car de son comportement dépendra celui du joueur et du public. E comme Espoir : Notre espoir est grand de voir nos clubs lutter loyalement en demeurant humbles dans la victoire et dignes dans la défaite. F comme Favoritisme : Que responsables de notre football, commentateurs, gens de la plume, arbitres évitent le favoritisme et notre championnat ne se portera que mieux. G comme Gelson : Le nouvel attaquant étranger de l’Etoile, appelé à faire oublier Traoré, réussira-t-il dans sa tâche ? C’est le vœu de tous les fans étoilés. H comme Humilité : C’est la seule qualité qui pousse nos footballeurs à travailler inlassablement. L’indiscipline, la paresse et la grosse tête ne mènent qu’à l’échec. I comme International : Tout joueur se prévalant de ce statut est appelé à donner le meilleur de lui-même cette saison qui voit notre équipe nationale engagée sur le double-front continental et mondial. J comme J.S. ou J.S.K. : Les deux néo-promus appelés à se frayer une place au soleil. Qu’ils aient confiance en leurs moyens et qu’ils ne lâchent pas prise dès le premier revers. K comme Kridène : Ce jeune attaquant qui est passé de l’EST à la JSK débarque cette saison à Bizerte et compte faire le bonheur des Nordistes. Attendons voir. L comme Loyauté : Nous souhaitons voir toutes les parties prenantes de notre championnat jouer loyalement le jeu et accepter sportivement tout verdict même si la logique n’est pas respectée car en football ce n’est pas toujours le meilleur qui l’emporte. M comme Mahjoub qui retrouve son Espérance chérie après ses séjours au Parc A, à Sousse et à Sfax. Ainsi la boucle est bouclée; mais aussi comme Maâloul qui cherche à faire du CAB une formation qui force le respect et qui attire le grand public. N comme Nouveautés : C’est tout ce qu’on souhaite à l’aube de ce championnat pour rompre avec la monotonie et la médiocrité des dernières saisons. O comme Olivier : Le Camerounais qui vient de Palermo est en passe de devenir l’une des attractions de notre football. Pourvu que la confirmation ne tarde pas à l’image de son club l’Espérance. P comme Professionnelle : La Nationale A laisse la place à la Ligue Une Professionnelle. Une appellation qui épouse l’air du temps et rompt enfin avec cette nomination bâtarde, à savoir «le non-amateurisme». Q comme Qualité : C’est le seul aspect qui attire le grand public. Que les clubs cherchent avant tout la qualité car un football sans galerie n’est rien. R comme Robertinho : L’entraîneur brésilien du Stade Tunisien réussira-t-il à donner un nouvel élan au club bardolais malgré un effectif jeune et réduit ? C’est en tout cas le désir de tous les Stadistes. S comme Sanction: Ceux qui gèrent notre championnat sont invités à sanctionner sévèrement tous les fautifs, qu’il s’agisse de public, joueur, responsable ou entraîneur et à abandonner les sursis ou amende de mille dinars qui n’ont jamais donné de bons résultats. T comme Travail : «Travailler plus et parler moins» devrait constituer le vrai et le seul aiguillon pour nos techniciens et joueurs. Les alibis ou les accusations gratuites n’ont jamais permis aux clubs de sortir de l’ornière. U comme Union : Toutes les parties prenantes doivent s’unir au cours de cette nouvelle saison autour de l’équipe nationale qui lutte pour une place au Mondial. V comme Vibration : Que les joueurs donnent la priorité au spectacle pour que le public vibre et que le foot garde son charme. W comme Wadja : Le Togolais retrouve le foot tunisien mais cette fois-ci sous la casaque monastirienne. Réussira-t-il cette nouvelle expérience ? Tous les Monastiriens le souhaitent de tout cœur. X comme le x des inconnues : Notre championnat s’annonce disputé dans la mesure où il n’y a pas un seul favori qui se détache et où plusieurs «petites cylindrées» veulent emboîter le pas à l’ES Zarzis qui a gagné la Coupe la saison écoulée. Y comme Yazidi : Retour au bercail pour le gardien hammam-lifois Naoufel Yazidi après quelques saisons entre Tunis et la banlieue nord. Un retour qui pourrait s’avérer gagnant. Z comme Zouaoui : L’ancien entraîneur nationale et DTN revient chez nous mais pour le Parc «A» cette fois-ci. Une tâche difficile mais exaltant au CA qui ne gagne plus de titres depuis belle lurette. Jamel BELHASSEN


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com