E.S.S. – E.S.H.S. (1 – 1) : Lorsque les Etoilés passent à côté de leur sujet !





On le sentait avant le match que les néo-promus de Hammam-Sousse allaient poser une colle aux Etoilés. L’accession parmi l’élite pour la première fois de l’histoire du club, une première rencontre officielle face à l’Etoile en guise de derby et le désir d’impressionner d’emblée sont autant de sujets motivants qui ont transcendé les hommes de l’ex-étoilé Khaled Ben Sassi. Mais cela n’explique pas tout. Face à leurs voisins, les Etoilés ont livré la plus mauvaise prestation depuis l’avènement de Faouzi Benzarti. Une première mi-temps tout simplement à oublier au plus vite puisque rien n’a fonctionné comme prévu. L’Etoile a certainement été surprise par le jeu de son adversaire qui a mieux fait que défendre allant jusqu’à mettre à rude contribution Jassem Khalloufi et sa défense quasiment flottante qui ont à maintes reprises joué avec le feu. Et personne n’aurait rien à redire si le Hammamien Jelloul Naïmi avait réussi à ouvrir le score dès la 12’ mais Khalloufi s’interposa avec brio sauvant ainsi une situation très critique pour la défense étoilée. Les essais des Etoilés s’avéreront vains durant toute la première période du jeu. C’est qu’en fait, l’organisation défensive de l’ESHS était quasiment impeccable devant des Etoilés manquant d’inspiration et de percussion à l’image de Gilson, Chikhaoui et Selliti. Il ne se passera pas plus de trois minutes après la reprise et Jelloul Naïmi l’avant de pointe de l’ESS, en nette position d’hors jeu (n’est-ce pas M. Yamen Melloulchi?), s’en va battre le gardien étoilé (48’). La riposte étoilée, est on ne peut plus, virulente. Emelka Opara tire sur la transversale, Chikhaoui reprend à côté alors que tout un chacun a cru au but (49’). Selliti, trop effacé à l’occasion, oblige le gardien Karim Laâmouri à dévier en corner (50’). Felhi, le défenseur axial étoilé, monté sur un coup franc tiré par Mériah, tire sur le gardien (53’). Il a fallu attendre l’heure de jeu pour voir Yacine Chikhaoui tirer à bout portant annonçant l’égalisation (60’). Même l’entrée du Brésilien Dos Santos Correa, puis de Neira et celle tardive de Gamoudi, n’ont pu rien changer à l’inefficacité des Etoilés. C’est que les hommes de Ben Sassi ont certes fait de la résistance, mais en plusieurs moments du match ont fait trembler les Etoilés. C’est qu’au sein de cette Etoile, il reste quelques réglages à faire à parfaire. Formations - E.S.S.: Khalloufi, Nasri, Mériah, B. Mohamed, Felhi, Nafkha, Gelson (Gamoudi 89’), Melliti (Neira (75’), Chikhaoui, Opara, Selliti (Dos Santos Corréa 64’). - E.S.H.S.: Lamouri, Frigui, Abderrazak, Tinour, Dahmane, Naïli, Frank, Salhi, Maâtoug (Bachouch 78’), Mbaye (Bacha 70’) et Naïmi. Mounir EL GAIED


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com