C.S.S. – E.G.S.G. (2-2) : Un déplorable excès de confiance





Contre toute attente, le CSS qui partait avec les faveurs du pronostic, n’est pas parvenu à battre son adversaire gafsien. Mais pis encore, il a fallu même concéder la défaite, n’eut été le but égalisateur de Tarak Ziadi à l’ultime minute du match. Les Clubistes de Sfax dont on attendait beaucoup surtout après leur probant parcours au Ligue Africaine des Champions ont en effet complètement déçu passant largement à côté de leur sujet. Les Noir et Blanc ont commis d’abord une grosse erreur d’appréciation en sous-estimant à l’évidence leurs adversaires, trahissant ainsi un déplorable excès de confiance. Cet état d’esprit se manifesta sur le terrain par un jeu assimilable à un galop d’entraînement avec des carences manifestes au niveau de la défense. Ce qui leur coûta un but qu’ils auraient pu éviter, signé par Lachkham à la 18ème minute. Mené à la marque, le CSS réagit parvenant à égaliser par Hammami à la 33ème minute, quand il reprit victorieusement de la tête un corner botté par Nafti. Après cette égalisation l'ensemble de Mahjoub tomba de nouveau dans la facilité et cela a duré longtemps et plus exactement jusqu’au deuxième but des Gafsiens, réussi par Baghouli sur coup franc direct à la 80’. Le CSS ne passa à la vitesse supérieure que lorsqu’il s’est vu de nouveau mené à la marque. Et il a fallu un dernier sursaut personnel de Tarak Ziadi qui parvint au prix d’un effort remarquable à faire éviter au CSS une défaite qui paraissait acquise (92’). En somme un match à oublier pour le CSS et il appartient à M’rad Mahjoub d’en tirer les enseignements qui s’imposent. Noureddine BACCOUCHE


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com