Le président Katzav impliqué dans une affaire de harcèlement sexuel





Le Quotidien-Agences Le président israélien Moshé Katzav va être interrogé aujourd'hui par la police pour la première fois pour son implication présumée dans une affaire de "harcèlement sexuel", a-t-on appris mardi auprès de la police. "Ce sera la première fois qu'il sera entendu. Il a été convenu que les enquêteurs se présenteront demain à la présidence. Tout est coordonné avec lui", a déclaré Mickey Rozenfeld, porte-parole de la police israélienne. "Les enquêteurs de la police ont effectué lundi une perquisition à la résidence officielle du président Katzav à Al-Qods et y ont saisi des documents et des ordinateurs", a-t-il ajouté. Cette descente de police sans précédent au domicile du premier personnage de l'Etat avait été rapportée dans un premier temps par les radios publique et militaire israéliennes. Le conseiller juridique du gouvernement, Menahem Mazouz, qui fait office de procureur général, avait ordonné l'ouverture d'une enquête de police dans cette affaire le 12 juillet, jour du déclenchement de la guerre lancée par Israël au Liban contre le Hezbollah. Neuf jours après la cessation des hostilités entrée en vigueur dans la foulée d'une résolution de l'Onu, elle refait surface. Katzav est accusé de "harcèlement sexuel" par une ancienne employée de la présidence. Moshé Katzav, 61 ans, un homme politique chevronné du parti Likoud (opposition de droite), était devenu en 2000 le premier homme de droite à occuper les fonctions de président de l'Etat hébreu. Né en Iran, il est arrivé en Israël peu après sa création en 1948. Il a occupé à plusieurs reprises des fonctions ministérielles, notamment aux Transports et au Tourisme.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com